Pokémon Go a causé une nouvelle émeute à Tokyo

Pokémon Go est sorti cet été sur iOS et Android, mais tout le monde n’a pas pu en profiter à la même date. En réalité, Niantic a commencé par lancer son titre en Australie puis aux États-Unis avant de le proposer aux Européens. Les Japonais, eux, ont pu mettre la main dessus quelques semaines plus tard, autour du 22 juillet. Ils ont bien rattrapé leur retard depuis et c’est précisément ce que prouve cette histoire.

Pokémon Go a rencontré un succès fulgurant après son lancement. Il s’est très vite hissé à la première place des classements des différentes boutiques et des millions de personnes ont très vite succombé à ses charmes.

Emeute Pokémon Go

Pokémon Go a provoqué une nouvelle émeute, à Tokyo cette fois.

Personne n’avait anticipé la chose, pas même Niantic.

Pokémon Go a provoqué une nouvelle émeute, au Japon cette fois

Mais voilà, lâcher des millions de personnes dans la rue comporte tout de même quelques risques et Pokémon Go a commencé à enchaîner les faits divers quelques semaines à peine après son lancement. Les faits divers, mais aussi les émeutes.

Il y a eu cette cohue à Bordeaux lorsqu’un Leviator est apparu dans un parc de la ville, mais ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. En réalité, toutes les grosses villes ont été touchées par le phénomène et certaines d’entre elles ont même été amenées à prendre des mesures drastiques, comme Bangkok avec sa brigade spéciale par exemple.

Le Japon n’a pas été épargné non plus. En réalité, c’est même tout le contraire, car deux accidents ont eu lieu là-bas le mois dernier, des accidents qui ont coûté la vie à deux femmes, renversées par des chauffards alors que ces derniers étaient en train de chasser des Pokémon.

Cette fois en revanche, aucune victime n’est à déplorer.

Tout est de la faute d’un Lockhlass

Tokyo a effectivement du faire face à une émeute en début de semaine, suite à l’apparition d’un Lockhlass. La créature s’est brusquement retrouvée sur les radars de tous les chasseurs de Pokémon situés à proximité de l’île d’Odaiba et de nombreuses personnes se sont ruées sur place afin de tenter de la capturer.

Des milliers de personnes, en fait.

Le problème, bien sûr, c’est que ces chasseurs de Pokémon ont commencé à courir sur les voies et la police tokyoïte a dû intervenir pour maintenir l’ordre et pour éviter des débordements.

Cela n’a l’air de rien, mais il faut tout de même rappeler que plus de treize millions de personnes vivent actuellement à Tokyo. Et si l’on en croit les photos et les vidéos partagées sur Twitter, alors beaucoup d’entre elles sont totalement fans du titre de Niantic.

https://twitter.com/yukxx617/status/777405231894114304

https://twitter.com/Nonan__/status/777399777151430662

https://twitter.com/twisokk/status/778141997295075328

https://twitter.com/potatogomesu/status/777480552718807043

https://twitter.com/2KEdllRz2LC1hFG/status/777397524315246592

Mots-clés pokemonpokemon go