Pokémon Go : Bangkok a mis en place une brigade spéciale pour verbaliser les chasseurs de Pokémon

Pokémon Go aura marque au fer rouge l’actualité de l’été 2016, c’est indéniable. Le titre a été rapidement propulsé en tête de tous les classements et il est même sur le point de rentrer dans le Guiness Book des Records. Impressionnant, certes, mais tout n’est pas rose pour autant et nous avons aussi vu passer de nombreux faits divers le concernant, sur fond de cadavres et d’émeutes en tout genre.

Face à la situation, pas mal de gens ont montré les crocs et c’est notamment le cas du maire de Bressolles qui a fait passer récemment un arrêté municipal visant à interdire la chasse aux Pokémon sur l’ensemble du territoire de la commune.

Pokémon Go Bangkok

Bangkok va mettre en place une brigade “anti Pokémon Go”.

Bangkok a décidé d’aller encore plus loin en mettant en place une brigade spéciale chargée de verbaliser les chasseurs un peu trop enthousiastes.

Bangkok aurait-il une dent contre Pokémon Go ?

Comme chacun le sait, ou devrait le savoir, Pokémon Go fait la part belle à la géolocalisation et à la réalité augmentée. Pour capturer des Pokémon et compléter leur PokéDex, les apprentis chasseurs doivent ainsi sortir de chez eux et écumer les rues de leur quartier et de leur ville pour mettre la main sur les petites créatures.

Génial, non ? Certes, mais le problème c’est que certains chasseurs sont tellement concentrés sur le titre qu’ils finissent par faire totalement abstraction de ce qui se trouve autour d’eux. Ils deviennent alors un véritable danger pour eux, mais également pour les autres.

Face à la situation, Bangkok a donc décidé de mettre sur place une brigade spéciale chargée de verbaliser les chasseurs de Pokémon un peu trop enthousiastes… ou insouciants.

Pour le moment, cette fameuse brigade compte très exactement 50 officiers de police, des officiers qui patrouilleront dans une dizaine de zones à trafic dense.

50 officiers de police pour surveiller les zones chaudes de la ville

Ils seront chargés de coller une amende à toutes les personnes utilisant le titre de Niantic d’une manière “inappropriée”, une amende qui pourrait atteindre dans certains cas 1 000 bahts, soit quelque chose comme 25 €.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette décision n’a rien de surprenante. En effet, Pokémon Go a provoqué de nombreux mouvements de foule depuis son lancement en Asie. Bangkok ne pouvait donc pas rester les bras croisés.

Maintenant, il faut tout de même rappeler que la capitale de la Thaïlande comptait un peu plus de 6,3 millions d’habitants en 2000. Dans ce contexte, on peut légitimement se demander si cette brigade va réellement avoir son utilité.

Mots-clés pokemonpokemon go