Pokémon GO : des joueurs racontent comment le jeu a amélioré leur santé et leur vie sociale

Rappelant la manière dont les sociétés vantent leurs produits au travers de témoignages de clients, BBC News a diffusé un reportage où des joueurs de Pokémon GO expliquent comment l’application a changé leur vie, que ce soit sur le plan de leur santé et/ou de leur vie sociale.

Toujours énormément pratiqué (en août dernier, il signait son mois le plus lucratif depuis sa sortie) sans forcément que sa performance sur le long terme fasse les gros titres des médias, Pokémon GO reste une application mobile sur laquelle il est difficile d’avoir un jugement arrêté.

Triche Pokémon Go

Crédits Pixabay

Une frange estime ainsi que Pokémon GO encourage l’incivilité et les accidents. Il est également reconnu, et possiblement aussi par ces mêmes voix, que l’application de Niantic Labs a pu améliorer la vie sociale de quantité de personnes.

BBC News consacre un reportage sur l’impact positif de “Pokémon GO”

Dans un reportage intitulé “Comment Pokémon Go a changé ma vie”, BBC News est allé à la rencontre de joueurs britanniques de Pokémon GO. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que chacune des expériences racontées ici concourt à considérer l’application comme bien plus qu’un phénomène de mode bête et méchant.

Après s’être mis à Pokémon GO, un couple de retraités s’est par exemple retrouvé à faire 50 km de marche par semaine pour remplir leur Pokédex. Une activité physique à l’impact certain car il pourrait permettre l’un de ces deux joueurs, Robin, diabétique, de mettre en pause son traitement médicamenteux.

Lesley, 65 ans, a de même pu se mettre à sortir à l’extérieur avec son petit-fils grâce à leur pratique commune de Pokémon GO. Une femme qui dit se rendre désormais plus fréquemment à son travail à pied et que son énergie est telle qu’elle fatigue son petit-fils avant elle. L’infirmière de la sexagénaire, qui l’assiste au niveau de son asthme, s’est grandement réjouie de la voir “retrouver des poumons”.

Matthew, 26 ans et atteint de paralysie cérébrale et d’autisme, découvre quant à lui le monde extérieur avec ses parents grâce à Pokémon GO. Et de rencontrer sur son chemin d’autres pratiquants du jeu, certains partageant même ses handicaps :

“J’ai [trouvé] des choses dans mon quartier que je ne connaissais pas. Je vais même dans des endroits comme les parcs et les châteaux pour [trouver] des Pokémon pendant que maman et papa regardent aux alentours.”

Mots-clés pokemon go