Pokémon Go : l’action de Nintendo s’effondre à Tokyo

Pokémon Go rencontre un succès indéniable depuis son lancement, au point d’être devenu en quelques semaines un véritable phénomène de société. Cet enthousiasme à l’égard de l’application créée de concert par Nintendo, The Pokémon Company et Niantic, n’a pas manqué de générer certaines retombées positives en bourse notamment du côté des actions de Nintendo.

La firme japonaise a en effet connu un vrai boom au niveau du cours de ses actions qui avaient bondi de 61.5% dans les premiers jours après la sortie de Pokémon Go aux Etats-Unis et de près de 100% en cumulant les différentes sorties à travers le monde. Une envolée qui a montré ses limites aujourd’hui.

Pokémon Go

L’action en bourse de Nintendo plonge à Tokyo

Toutes les bonnes choses ont une fin, et c’est malheureusement ce que Nintendo a pu constater aujourd’hui à l’égard du cours de ses actions en bourse. Actions qui ont connu un véritable revers ce jour, lors de la clôture de la Bourse de Tokyo.

Les actions de Nintendo en chute libre

– 17.71% c’est le bilan de cette journée à la clôture de la Bourse Tokyoïte. L’action de Nintendo a donc gravement décroché de près de 5000 points (le maximum autorisé en une journée à la Bourse de Tokyo), après un communiqué de la société vendredi 22 juillet, indiquant à ses investisseurs que les retombées économiques de Pokémon Go ne seraient pas aussi spectaculaires qu’imaginées par certains d’entre eux.

Nintendo explique via ce communiqué que l’application est développée et éditée par Niantic, une entreprise américaine, et que les droits de licence reviendront à The Pokémon Company. Une coentreprise détenue seulement à hauteur de 32% par Nintendo, qui profitera en outre d’une indemnité pour sa collaboration dans le développement et la gestion de Pokémon Go.

D’autre part l’application n’est pas compatible avec l’écosystème du grand N, ce qui privera la société de l’exploitation du jeu sur ses propres consoles via le cross-plateforme.

En clair Nintendo ne devrait pas toucher grand chose sur Pokémon Go, en tout cas bien moins que ce que certains investisseurs avaient prévu. Et tandis que le jeu de Niantic se dresse en première position des applications les plus téléchargées sur l’App Store d’Apple, la firme japonaise devra se contenter d’une petite part de ce gros gâteau.

Mots-clés pokemonpokemon go