Pokémon Go : tous les clients d’un opérateur bannis à cause d’un seul joueur

Niantic a eu la main lourde cette fois encore. Le studio derrière Pokémon Go a en effet banni tous les clients d’un opérateur téléphonique belge la semaine dernière à cause… d’un seul chasseur de Pokémon. Le plus incroyable dans l’histoire, c’est que ce dernier savait parfaitement ce qu’il faisait et il a ainsi sciemment triché afin de tester les mesures mises en place par l’entreprise.

Niantic a clairement une dent contre les tricheurs et l’entreprise l’a fait savoir à plusieurs reprises au fil de ces dernières semaines. Elle a même publié un communiqué de presse au début du mois afin d’annoncer l’arrivée d’une première vague de bannissements.

Bannissement Pokémon

Niantic a banni tous les clients d’un opérateur belge.

Cette dernière a occasionné de lourds dégâts et elle a même causé plusieurs dommages collatéraux. Des chasseurs de Pokémon ont en effet été bannis sans avoir enfreint la moindre règle.

Niantic a une dent contre les tricheurs

Un internaute visiblement agacé par ces mesures s’est réveillé un beau matin avec une idée fixe : tester les mesures mises en place par le studio. Ni une, ni deux, il s’est précipité chez l’épicier du coin et il a alors acheté plusieurs cartes prépayées de l’opérateur belge Proximus.

Pourquoi lui ? Tout simplement parce que ce dernier a mis en place une opération spéciale durant l’été pour fêter la sortie de Pokémon Go. Une opération très intéressante au demeurant puisqu’elle offrait de la data illimitée pour le titre de Niantic à toutes les personnes achetant une de ses cartes prépayées.

Notre ami a donc acheté six cartes, des cartes renvoyant toutes vers la même IP, à savoir celle de l’opérateur. Il voulait en effet savoir si le bannissement mis en place par Niantic se focalisait uniquement sur l’IP ou sur l’IP et le compte.

Accessoirement, il souhaitait aussi déterminer si le studio avait pensé à mettre en place des listes blanches pour protéger certaines adresses.

Tous les clients de l’opérateur ont été bannis

Après avoir inséré une de ces cartes dans son téléphone et après avoir configuré son appareil en mode modem, il s’est collé sur son ordinateur et il a lancé un scan des serveurs du studio de développement avec… plusieurs milliers de comptes fictifs.

Et devinez quoi ? Niantic l’a pris pour un bot et il l’a banni au bout de quelques minutes, bannissant du même coup tous les clients de l’opérateur. Pas mal, non ?

Alors bien sûr, Proximus s’est très vite rendu compte du problème et il a immédiatement contacté le studio pour le lui faire remonter. Niantic a levé le bannissement le lendemain matin. Du coup, l’opérateur belge a aussi décidé de suspendre son opération spéciale.

Et ça, en revanche, c’est beaucoup moins marrant.