Pokémon Go, une manne providentielle pour Nintendo

Pokémon Go a marqué l’année 2016, c’est indéniable. Le titre de Niantic est en effet devenu un véritable phénomène de société et il a rencontré un franc succès à travers le monde, allant même jusqu’à déclencher de véritables émeutes dans certains pays asiatiques. Oui, mais il a également été une manne providentielle pour Nintendo.

Nintendo n’a pas directement participé à l’élaboration du titre. Le géant nippon n’est pas non plus le propriétaire de la licence. Cette dernière appartient en effet à The Pokémon Company, une entité indépendante.

Pokémon Go Nintendo

Pokémon Go a rapporté pas mal d’argent à Nintendo. Indirectement, du moins.

Le succès de Pokémon Go n’a rien rapporté à la marque, mais il lui a tout de même été très profitable.

Pokémon Go a été très profitable à Nintendo

C’est en tout cas ce que l’on peut déduire des chiffres présentés par Big N plus tôt dans la semaine, des chiffres portant sur les résultats trimestriels de l’entreprise sur la fin de l’année 2016.

Si l’on en croit ce fameux rapport financier, alors l’éditeur a connu un très bon trimestre grâce au succès éclatant de deux titres : Pokémon Soleil et Pokémon Lune, les deux derniers jeux de la série.

Nintendo a en effet réussi à vendre 12,15 millions de titres en l’espace de sept semaines à travers le monde. Cela vaut pour le Japon, les États-Unis, l’Europe et l’Australie. Il s’agit d’un véritable record pour la marque. Omega Ruby et Alpha Sapphire n’avaient effectivement pas dépassé les 7,55 millions d’unités vendues sur la même période, contre 9,65 millions pour Pokémon X et Pokémon Y.

Que peut-on en déduire ? Tout simplement que l’immense succès de Pokémon Go a eu des répercussions sur les ventes des autres titres de la franchise. Une conséquence assez logique, finalement. Le SELL a d’ailleurs validé ces chiffres lors de sa dernière conférence de presse. La présidente du syndicat a en effet déclaré que 25 % des joueurs de Pokémon Soleil et de Pokémon Lune étaient à la base des utilisateurs de Pokémon Go.

Le succès du titre a eu des répercussions sur les ventes de Pokémon Soleil et de Pokémon Lune

En parallèle, selon le rapport rendu par Nintendo, 17 % de ces joueurs n’avaient jamais joué à un Pokémon avant le lancement de Lune et de Soleil.

Pokémon Go a donc contribué à populariser la licence et il a permis à la firme de toucher un public plus large, un public qui ne faisait pas forcément partie de sa clientèle avant le lancement du titre.

Il faut tout de même rappeler que Pokémon Go a permis à Niantic et à The Pokémon Company de générer un revenu de 950 millions de dollars en seulement six mois d’existence. Fait intéressant, Super Mario Run semble lui rapporter pas mal d’argent puisqu’il aurait permis à Nintendo de toucher un beau chèque de 53 millions de dollars.

Moralité, Nintendo a tout intérêt à mettre le paquet sur le mobile.

Et ensuite ? L’entreprise a annoncé un bénéfice net de 103 milliards de yens, soit une hausse de 154 % en un an. Attention cependant, car cette dernière a cédé les parts qu’elle détenait dans l’équipe des Seattle Mariners, ce qui lui a rapporté 63 milliards de yens. La Wii U, elle, a définitivement sombré et ses chutes ont ainsi dégringolé de 75 % en l’espace de neuf mois, avec 760 000 exemplaires vendus sur la période. On comprend finalement ce qui a poussé l’entreprise à mettre un terme à l’aventure.