Les drones policiers arrivent à Lyon

Depuis deux semaines, des drones envahissent le ciel lyonnais. Appartenant à la police nationale, les petits appareils télécommandés sont déployés pour faire respecter les règles du confinement mises en vigueur depuis l’après-midi du 17 mars 2020. Que ce soit en centre-ville ou en banlieue de Lyon, le but est de limiter la propagation du coronavirus en restant à domicile.

D’après la commandante Elisabeth Jouvin, chargé de communication à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Rhône, cet outil de surveillance facilite la tâche des forces de l’ordre de la troisième plus grande ville de France. Les drones permettent non seulement de surveiller les rues et  les impasses, mais aussi des zones plus larges.

Comme Nice, Paris, Montpellier…Lyon utilise la technologie de drone pour faire respecter le confinement. Crédits : Pixabay

Après les missions pilotes accomplies à Villeurbanne la semaine dernière, un bon nombre dopérations de contrôle visant à mettre un terme aux rassemblements interdits sont menées.

Le déroulé est toujours le même. Tout commence ainsi par la réception d’un ordre du centre de commandement des drones. Un groupe de policiers se rend alors sur les lieux d’attroupements illicites pour disperser les gens.

Plus d’informations sur les drones

Pour pouvoir respecter les règles du pilotage, les appareils sont télécommandés par des agents assermentés auprès de la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC). Les horaires et les lieux de vols des drones ne sont pas fixes. Ils sont tout simplement déployés de sorte à couvrir la totalité du territoire lyonnais.

Certains appareils équipés de haut-parleur délivrent le message : « Police nationale. Tous les déplacements hors domicile sont interdits sauf dérogation. Rentrez chez vous ! » Les suivis étant effectués en temps réel ne nécessitent pas l’enregistrement des images.

Profiter de l’efficacité de la technologie

Le commissaire Favre-Tissot, dirigeant des opérations sur les pentes de la Croix Rousse, reconnaît l’efficacité de l’outil de surveillance. Selon ses explications, moins de gens se pavanent dans les rues depuis le déploiement des drones sur le territoire lyonnais il y a deux semaines.

Bien que les drones soient initialement utilisés pour mieux gérer le confinement,  la possibilité de les voir voler à Lyon après la crise sanitaire n’est pas à exclure. Selon actuLyon, la police nationale envisage effectivement d’assigner des policiers à des formations de pilotage de drone dans les mois qui viennent.

Mots-clés dronesLyon