Pollution marine, quand des dauphins en Floride permettent de mesurer l’étendue des dégâts

La pollution est un véritable fléau qui fait autant de ravage chez Dame Nature que chez l’Homme. Dernièrement, des scientifiques ont découvert que les Grands Dauphins qui vivent dans la baie de Sarasota en Floride (États-Unis) étaient dangereusement exposés aux phtalates.

Il s’agit de composés chimiques que l’on retrouve actuellement dans plusieurs produits de consommation.

Entre 2016 et 2017, des chercheurs menés par Leslie Hart, professeur de santé publique au College of Charleston, ont testé des échantillons d’urine prélevés sur une vingtaine de dauphins sauvages de la baie de Sarasota. Ils ont découvert que l’urine de 71 % des sujets contenait des traces de phtalates.

Les recherches ont été publiées dans GeoHealth, un journal rattaché à l’American Geophysical Union.

Des rapports d’étude inquiétants

Les études menées par les chercheurs mettent clairement en évidence les dangers de la pollution marine sur la faune maritime. Comme l’explique le Pr Hart, les eaux marines sont contaminées par les produits chimiques qui proviennent des eaux de ruissellement urbaines, mais aussi des émissions agricoles ou industrielles. Elle ajoute que le problème viendrait surtout de la pollution plastique.

Les résultats sont d’autant plus alarmants, car l’exposition des dauphins aux composés chimiques signifie que les autres cétacés (baleines, orques…) qui vivent dans la baie sont sûrement contaminés aussi. Les investigations se poursuivent pour en savoir plus sur la nature des composants présents dans l’eau et les risques sanitaires qu’ils représentent pour la faune marine et l’être humain.

Phtalates, un danger pour la santé

Pour ceux qui ne le savent pas, les phtalates désignent un groupe de produits chimiques qui sont principalement utilisés pour assouplir les plastiques, mais aussi pour stabiliser les parfums. On les retrouve principalement dans les matières plastiques, les soins cosmétiques, etc. Il se trouve que certains phtalates possèdent des effets cancérogènes, mutagènes ou encore reprotoxiques.

Chez l’homme, les phtalates peuvent entraîner des problèmes hormonaux et/ou métaboliques. Ils peuvent aussi être la cause de problèmes reproductifs comme la faible quantité de spermatozoïdes au moment de l’éjaculation ou bien le développement anormal des organes génitaux par exemple.

Pour ce qui est des dauphins, les chercheurs ne savent pas encore quels pourraient être les effets nocifs des phtalates sur leur santé. Les recherches continuent pour essayer d’en savoir plus et remédier aux problèmes que représentent aujourd’hui les contaminants chimiques.

Mots-clés animauxécologie