Pooh, le premier chat de l’Europe continentale aux pattes bionique

Grâce aux progrès de la science et aux efforts effectués par un chirurgien vétérinaire bulgare, un chat amputé de ses membres postérieurs prénommé Pooh a pu regagner sa mobilité. Il s’agit du premier chat « bionique » de l’histoire de l’Europe continentale. L’opération s’est déroulée le 26 janvier dernier et elle a été un véritable succès.

Âgé d’un an, Pooh pourra donc avoir une vie normale grâce aux deux prothèses qui lui ont été greffées, des prothèses faites en titane, avec un polymère en caoutchouc.

Pooh : photo 1

Pooh va enfin pouvoir retrouver sa mobilité.

Selon Vladislav Zlatinov, l’animal n’a eu à faire face à aucune complication des suites de l’opération. Pour lui, la greffe a été une réussite.

Une seconde chance pour le félin

Pour plus de précautions et afin de faire un suivi sur l’évolution de la motricité de Pooh, les vétérinaires ont préféré le garder à la clinique pendant quelques semaines. Un journaliste de l’AFP a cependant pu visiter l’animal et être ainsi témoin de l’évolution de son état de santé.

Il a affirmé que le félin commence à s’adapter avec ses nouvelles pattes et qu’il joue maintenant avec ses compagnons. Le Dr Zlatinov a également précisé que : « Son état est plus que satisfaisant. Il est encore un peu maladroit, mais il peut marcher, sauter et courir. »

Pooh a été recueilli en avril 2016 dans une campagne de Bulgarie. Le chat dépourvu de ses membres postérieurs se trouvait aux alentours d’une voie ferrée. Selon toute vraisemblance, l’animal aurait été heurté par un train et cet accident serait à l’origine de son handicap.

Le début du progrès de la science

Ce n’est pas la première fois qu’une telle opération a lieu. En 2009, le chirurgien Noel Fitzpatrick avait en effet effectué une double greffe sur Oscar, un chat souffrant de la même infirmité.

Cette fois, c’est donc au tour de Pooh de bénéficier de cette opération. Le vétérinaire bulgare à l’origine de l’intervention ne souhaite d’ailleurs pas en rester là et il compte ainsi mener la même intervention sur un autre félin du nom de Steven.

Le compagnon de Pooh se trouve dans la même situation que lui, et il a déjà reçu une première prothèse. Le docteur Zlatinov assure que la seconde greffe se fera très bientôt. Il a d’ailleurs affirmé qu’il était très encourageant de voir ce genre de pratiques dans un pays défavorisé comme la Bulgarie. Pour lui, ces opérations visent aussi à prouver le savoir-faire des chirurgiens et des vétérinaires du pays.

Pooh : photo 2 Pooh : photo 3

Crédits Images