Pop.Up, le taxi volant futuriste d’Airbus

Airbus ne compte visiblement pas se limiter au ciel. Le constructeur aéronautique travaille en effet sur une flotte de voitures volantes capables de faire office de taxis. Développé en partenariat avec Italdesign, le Pop.Up a été présenté à l’occasion du salon de Genève.

Chaque année, Genève accueille en effet un grand salon dédié à l’automobile. Durant toute une semaine, les constructeurs exhibent leurs dernières créations.

Pop.Up

Avec Pop.Up, Airbus tente de dessiner le transport du futur.

Volkswagen, notamment, a profité de cette occasion pour présenter un concept de véhicule autonome. Airbus a été encore plus loin avec un produit atypique élaboré en partenariat avec l’un des plus gros cabinets de design italien : Italdesign.

Pop.Up, le véhicule trois en un

Le Pop.Up se compose de trois éléments distincts : une capsule en fibre de carbone, un châssis quatre roues à propulsion électrique et un module aérien à huit rotors. Selon le besoin, on pourra basculer entre les deux modules au gré de nos envies… et de nos besoins.

Grâce à ce système, le véhicule pourra donc se transformer soit en voiture électrique, soit en drone. Ce n’est pas tout, il pourra également être utilisé pour un système de transport comme Hyperloop.

La capsule mesure 2,60 mètres de long, 1,41 mètre de haut et 1,54 mètre de large pour un poids à vide de 200 kg. Les passagers pourront voyager à deux. Le module terrestre sera équipé de deux moteurs électriques dotés d’une puissance de 60 kW. Ils seront situés sur les roues arrière. Il mesure un peu plus de trois mètres de long.

Grâce à lui, le véhicule pourra parcourir une distance de 130 km à une vitesse de 100 km/h. Quant à la batterie, le temps de charge est fixé à environ 15 minutes.

Un problème de réglementation

Le module aérien sera équipé quant à lui de huit rotors capables de délivrer une puissance de 136 kW. La distance maximale de parcours sera de 100 km avec une vitesse de 100 km/h. Gigantesque, le module mesure 4,40 mètres de long et 5 mètres de large.

La modularité du Pop.Up est un avantage de taille par rapport aux véhicules plus conventionnels. Toutefois, et même si le projet semble bien abouti, la réglementation reste un frein et il faudra impérativement faire évoluer les textes de loi pour que chacun puisse utiliser ce nouveau moyen de transport.

À noter que le premier prototype sera soumis à un test d’ici la fin de l’année. En outre, l’appareil pourra être contrôlé par le biais d’une application mobile et le véhicule sera également doté d’une intelligence artificielle capable d’adapter l’itinéraire en fonction du trafic.

Mots-clés airbus