Pornhub a supprimé 500 000 vidéos piratées en 2020

Pornhub fait face depuis l’année dernière à une véritable polémique. Une enquête menée par le New York Times a en effet révélé que le catalogue de la plateforme comptait de nombreux contenus répréhensibles et illégaux. Notamment des vidéos mettant en scène des individus mineurs ou des contenus associés à du revenge porn.

Face à ces révélations, Mindgeek, son éditeur, a été obligé de prendre des mesures drastiques. Après avoir supprimé tout le contenu envoyé par les utilisateurs enregistrés, il a ainsi défini toute une série de mesures destinées à limiter le risque que de tels contenus réapparaissent.

Une image représentant une jeune femme la main sur la bouche
Crédits Pixabay

Parmi les mesures annoncées se trouve notamment la publication régulière de rapports de transparence.

Pornhub a supprimé 500 000 vidéos piratées en 2020

Le premier a été mis en ligne cette semaine et il révèle pas mal de détails intéressants sur l’activité du site. Notamment en terme de piratage.

Ce n’est un secret pour personne, mais le piratage touche tous les secteurs d’activité. Le cinéma, la télévision et la musique sont les plus touchés, mais l’industrie de la pornographie est aussi concernée.

C’est précisément ce que révèle le rapport de transparence publié par Pornhub en début de semaine. Il nous apprend entre autres choses que le site a supprimé en 2020 plus d’un demi-million de contenus suite à l’envoi d’avis DMCA. Soit 544 021 contenus pour être exact.

Fait intéressant, sur le graphique qui accompagne le rapport, on peut constater que les pics des demandes correspondent aux différents confinements mis en place à travers le monde. Avec une baisse significative en décembre, soit au moment où Pornhub s’est lancé dans une vaste purge de son catalogue.

Un outil qui a bloqué plus de 100 000 contenus pirates avant leur mise en ligne

Il y a plus cependant. Le rapport révèle également la mise en place d’un nouvel outil de blocage capable d’intervenir avant que la vidéo ne soit mise en ligne. Et donc durant sa phase de téléversement. Toujours selon les chiffres communiqués par le géant, plus de 100 000 vidéos piratées auraient été bloquées grâce à cet outil.

TorrentFreak, de son côté, précise également que Pornhub ne se contente pas de recevoir et de traiter des demandes DMCA. Il en émet aussi beaucoup. En plus de son activité de diffuseur, le géant possède en effet plusieurs studios qui lui permettent de produire du contenu exclusif, du contenu qui vient d’ajouter à celui qui est produit par les membres de son programme de modèle.

Reste que toutes ces annonces sont finalement assez ironiques. Lorsque les premiers “tubes” spécialisés ont vu le jour, de nombreux studios sont montés au créneau en les accusant de voler leurs contenus.

Mots-clés pornhub