Pornhub annonce de nouvelles mesures pour redorer son image

Pornhub semble avoir retenu la leçon. L’entreprise vient en effet d’annoncer une nouvelle série de mesures visant à nettoyer son catalogue et éviter les contenus illicites, immoraux ou même illégaux. Suffiront-elles ?

Pornhub occupe actuellement la place de numéro 1 sur le marché du porno en streaming. Ce fameux “tube” pour adultes attire ainsi chaque mois des centaines de millions d’utilisateurs, ce qui lui permet du même coup de gagner énormément d’argent.

Crédits Shane Uchi – Unsplash.com

Ses propriétaires coulaient donc des jours heureux, mais tout a changé en fin d’année dernière avec la publication d’un article à charge par nos confrères du New York Times.

Pornhub dans la tourmente

Particulièrement incisif, l’article en question expliquait ainsi en substance que Pornhub diffusait des contenus illégaux depuis de longues années et gagnait même de l’argent avec. Le Times évoquait notamment des vidéos non consensuelles mettant en scène des personnes mineures.

Visa et MasterCard ont immédiatement répliqué en suspendant leurs accords avec la plateforme et en diligentant leur propre enquête, confirmant du même coup la véracité des dires du Times.

Pornhub a alors répliqué en annonçant une série de mesures drastiques. Après avoir suspendu les téléversements pour les utilisateurs non enregistrés, la plateforme a supprimé toutes les vidéos publiées par ces mêmes comptes. En tout, ce sont donc les trois quarts du catalogue du service qui ont disparu en un claquement de doigts.

Depuis, le géant du porno l’a joué plutôt discrète, mais le PDG de MindGeek est sorti de son silence mardi afin d’annoncer une série de mesures.

De nouvelles mesures pour rétablir la confiance des utilisateurs

Après avoir rappelé l’engagement résolu de l’entreprise à mener “la lutte contre le contenu illégal en ligne“, David Tassillo a ainsi assuré que tout sera mis en oeuvre pour rétablir la confiance de ses utilisateurs.

En premier lieu, MindGeek va donc vérifier l’identité de toutes les personnes cherchant à téléverser des contenus sur Pornhub. Ces dernières devront donc montrer patte blanche pour voir leurs droits rétablis.

En parallèle, l’entreprise va également renforcer ses équipes de modération tout en déployant de nouveaux outils utilisant l’intelligence artificielle. David Tassillo n’a cependant pas donné plus de détails et on ignore donc tout du fonctionnement de ces outils.

Mais MindGeek ne compte pas agir seul dans son coin. La société a ainsi annoncé avoir noué plusieurs partenariats avec des organisations à but non lucratif spécialisées dans le signalement de contenus exploitant les enfants. Une fois encore, le PDG de l’entreprise s’est montré peu démonstratif et il n’a ainsi pas expliqué comment ces partenariats se concrétiseront.

Reste que l’affaire semble prendre une tournure législative. Le Canada, pays où est domicilié MindGeek, étudie en effet un projet de loi visant à protéger la vie privée des internautes, ainsi que leur réputation. En ligne de mire, les contenus non consensuels comme ceux qui étaient présent sur Pornhub.

Mots-clés pornhub