Pornhub annonce la sortie d’un nouveau film, sans scènes de sexe

Pornhub est devenu au fil des années l’un des plus gros sites pour adultes au monde, un site qui attire chaque année des centaines de millions de visiteurs uniques.

Il semblerait cependant que son éditeur ne souhaite pas se limiter à ce marché et à ce type de contenus. Il vient en effet d’annoncer la sortie d’un nouveau film, un film qui ne fait pas dans le porno et qui se pose davantage comme un documentaire.

Une bouche en train de sourire

Crédits Pixabay

Baptisé Shakedown, le film en question a été réalisé par une artiste du nom de Lailah Weinraub.

Shakedown, un nouveau film diffusé sur Pornhub

Née en 1979 à Los Angeles en Californie, cette dernière a vogué de petits boulots en petits boulots avant de croiser la route de Tony Kaye, le réalisateur du monumental American History X.

Le courant est immédiatement passé et ce dernier lui a proposé de l’aider à travailler sur Lake of Fire en échange du paiement de ses frais de scolarité.

Lailah Weinraub a accepté et depuis, elle n’a plus lâché la caméra.

En 2002, alors âgée de 23 ans, la cinéaste a commencé à tourner des vidéos dans un club de strip tease lesbien situé à Mid City dans la ville de Los Angeles. Un club baptisé… Shakedown.

Pendant six ans, la réalisatrice a tourné plus de quatre cents heures de vidéos et elle les a ensuite utilisées pour réaliser un documentaire du même nom. Un documentaire présenté à plusieurs festivals.

Pornhub, de son côté, a fini par avoir vent de l’initiative et le géant du porno a proposé son aide pour promouvoir et diffuser le film.

Un autre regard sur la culture queer

Disponible sur le site à cette adresse (SFW), le film sera présenté durant tout le mois de mars. Le géant a également prévu d’organiser plusieurs sessions de tchat en direct avec Leilah Weinraub. La première aura lieu samedi, entre 12 et 13 heures (PST). D’autres sessions auront lieu les trois samedis suivants, aux mêmes heures.

Si Pornhub a tendu la main en direction de la réalisatrice, c’est principalement parce que son documentaire fait un peu figure de capsule temporelle.

Il offre effectivement un autre regard sur la culture queer, mais également sur une partie de son histoire.

Mots-clés pornhub