Pornhub annonce une nouvelle collaboration pour faire taire ses détracteurs

Pornhub a conclu un partenariat avec Child Focus dans le but de prévenir la diffusion de contenus pornographiques mettant en scène des mineurs. Cette collaboration a été instaurée alors que le géant du divertissement pour adultes fait face à de vives critiques en raison de sa politique de protection des enfants.

Pornhub est l’un des sites pornographiques les plus visités au monde. Proposant du contenu gratuit, la plateforme compte des millions d’utilisateurs dans les quatre coins du globe. Cette popularité du service appartenant à Mindgeek découle notamment du fait que les internautes peuvent eux-mêmes y poster leurs vidéos. Malheureusement, certains membres profitent de la chose pour diffuser des scènes sexuelles impliquant des mineurs. 

Crédits Unsplash

Face à cette réalité, Pornhub est actuellement dans le collimateur de nombreux défenseurs de l’enfant, dont des gouvernements et des organismes privés. Au parlement canadien, plusieurs dossiers pointant du doigt l’entreprise sont par exemple en cours d’examen.

L’activiste et directrice d’Exodus Cry Laila Mickelwait n’a pas quant à elle mâché ses mots en déclarant sur Twitter il y a quelques jours que Pornhub devrait être fermé et ses dirigeants jetés en prison. « Ils ont sciemment détruit des vies pour le profit pendant de trop nombreuses années », a-t-elle déploré.

Une collaboration pour calmer l’opinion publique

Pornhub subit donc actuellement des pressions venant de tous les côtés en raison de sa politique de protection des mineurs, notamment l’absence de mesures de contrôle sérieuses. Face à cela, il est tout à fait compréhensible que l’entreprise cherche à redorer son blason.

Nous venons ainsi d’apprendre qu’un partenariat vient de naitre entre la société et Child Focus, la célèbre Fondation belge pour enfants disparus et sexuellement exploités. En instaurant cette collaboration, Pornhub espère résoudre les faiblesses de son système de contrôle de l’âge et de l’identité des personnes qui apparaissent dans les vidéos.

Une modération plus exigeante

Pour ce faire, le géant du divertissement pour adultes utilisera plusieurs outils qui fonctionnent sans avoir besoin de l’intervention d’un être humain, en l’occurrence CSAI Match (YouTube), Content Safety API (Google), PhotoDNA (Microsoft) et Vobile.

Ce partenariat avec Child Focus devrait permettre de mettre hors ligne plus rapidement les contenus incriminés, d’autant que les victimes mineures de revenge porn ou dont les vidéos sont arrivées sur Pornhub sans leur consentement pourront contacter directement la fondation pour que celle-ci fasse le nécessaire.

Mais malgré cet effort, Child Focus estime que le chemin est encore long. « C’est un pas dans la bonne direction, mais ce n’est pas encore la solution », a déclaré Niels Van Paemel, conseiller stratégique chez Child Focus.

Mots-clés pornhub