Pornhub attaqué en justice par un homme malentendant pour une histoire de sous-titres

Pornhub fait l’objet d’une toute nouvelle plainte, déposée cette fois par un homme malentendant. Le plaignant reproche en effet à la plateforme de ne pas rendre ses vidéos plus accessibles.

Comme le rapporte TMZ, la plainte en question est en réalité un recours collectif déposé par un homme du nom de Yaroslav Suris. Les accusations sont graves puisque ce dernier accuse le site et son éditeur de violer les droits des sourds et des malentendants en vertu de l’Americans with Disabilities Act.

Les 3 Sex

L’Americans with Disabilities Act, ou ADA, a été votée par le Congrès des États-Unis en 1990 et la loi a principalement pour but de protéger les Américains contre toutes les discriminations basées sur le handicap.

Pornhub fait l’objet d’un recours collectif

La loi fait partie des droits civiques américains et elle oblige notamment les employeurs à fournir un accompagnement adapté aux personnes en situation de handicap, et les bailleurs à rendre leurs logements accessibles.

Yaroslav Suris, de son côté, reproche à Pornhub de refuser l’accès de son catalogue aux sourds et aux malentendants. En cause selon lui, un manque cruel de sous-titres qui rend la plupart des vidéos proposées par le service totalement incompréhensibles pour les personnes ne disposant pas d’une bonne audition.

Toujours selon la plainte déposée, Suris reproche également à Pornhub de proposer des sous-titres incomplets rendant la compréhension de l’intrigue des vidéos particulièrement difficile pour des personnes malentendantes. L’homme cite notamment plusieurs vidéos : “Hot Step Aunt Babysits Disobedient Nephew”, “Sexy Cop Gets Witness to Talk” ou encore “Daddy 4K — Allison comes to Talk About Money to Her Boys’ Naughty Father”.

En conséquence, Yaroslav Suris demande à ce que Pornhub fasse davantage d’efforts en matière d’inclusivité et il exige également que lui soient reversés des dommages et intérêts substantiels.

Une histoire de sous-titres et d’inclusion

Contacté par nos confrères, Corey Price, le vice-président de Pornhub, est rapidement sorti de son silence. Il a expliqué comprendre la plainte de Yaroslav Suris, tout en précisant que Pornhub disposait précisément d’une catégorie adaptée aux malentendants. Baptisée “Sous-Titrage”, cette dernière compte environ 400 vidéos accompagnées de sous-titres.

Et d’après nos recherches personnelles (hem), les sous-titres associés sont parfaitement compréhensibles. Reste que ces quatre cents vidéos ne représentent pas grand-chose par rapport à l’immensité du catalogue du service, un catalogue qui s’étoffe constamment avec de nouvelles productions.

Maintenant, et si la société mère de Pornhub a racheté pas mal de studios ces dernières années, la plupart des ces productions sont réalisés par des tiers.

Et à moins d’intégrer directement une technologie de traduction au lecteur utilisé par le service, l’éditeur du site risque d’avoir du mal à répondre aux attentes du plaignant.

Mots-clés nsfypornhub