Pornhub va utiliser la biométrie pour vérifier l’identité de ses utilisateurs

Pornhub a fait de multiples annonces en début de semaine afin de rétablir la relation de confiance que la plateforme entretenait avec ses utilisateurs. Une relation mise à mal par l’article publié par le New York Times en fin d’année dernière et qui faisait état de la présence de contenus hautement répréhensibles dans le catalogue du géant du porno.

Quelques heures plus tard, Mindgeek (son propriétaire) a souhaité apporter plus de précisions sur les technologies qui seront prochainement déployées sur son portail.

Crédits Shane Uchi – Unsplash.com

L’une d’elles fera appel à la biométrie pour vérifier l’identité des utilisateurs cherchant à téléverser des vidéos sur la plateforme. Explications.

Pornhub veut redorer son image

Pornhub, comme vous le savez peut-être, fonctionne sur un principe similaire à YouTube. Chacun peut donc téléverser ses propres vidéos sur la plateforme afin de les partager avec le plus grand nombre, et potentiellement générer des revenus publicitaires.

Ce modèle économique a rencontré un franc et il a permis au service de se hisser rapidement parmi les sites les plus fréquentés au monde. Par la suite, Pornhub a bien entendu enrichi son offre en mettant en place un programme partenaire afin d’inciter les studios spécialisés et les égéries du porno à participer à l’aventure.

Toutefois, le site n’a pas prêté suffisamment attention à la nature des contenus partagés sur sa plateforme. En décembre, le Times a donc publié un article à charge dans lequel nos confrères révélaient que le service hébergeait de nombreuses vidéos non consensuelles. Pire encore, certaines d’entre elles mettaient même en scène des filles mineures.

Les limites du participatif

Sans surprise, la publication de cet article a fait l’effet d’une bombe et Pornhub a alors été contraint de prendre des mesures drastiques pour retrouver les bonnes grâces de ses utilisateurs et, on l’imagine, de ses actionnaires et partenaires.

Après avoir coupé les uploads pour les utilisateurs non enregistrés, le site s’est ainsi départi de plus de 80 % de son catalogue en ne conservant que les contenus des studios et de ses modèles. En tout, ce sont donc des millions de vidéos qui ont disparu du jour au lendemain sans laisser de traces.

Désormais, Pornhub souhaite cependant aller plus loin. En début de semaine, Mindgeek a en effet annoncé une série de mesures portant, notamment, sur le renforcement des équipes de modération.

Aujourd’hui, nous apprenons cependant que l’entreprise veut aller encore plus loin en sécurisant son processus d’identification.

La biométrie pour vérifier l’identité des uploadeurs

Pornhub a en effet noué un nouveau partenariat avec l’entreprise Yoti, une entreprise spécialisée dans la vérification de l’identité numérique. Concrètement, donc, les personnes souhaitant s’enregistrer sur le service pour diffuser leurs vidéos devront désormais montrer patte blanche et faire parvenir à l’entreprise une photo actuelle ainsi qu’un document officiel prouvant leur identité.

Yoti, de son côté, vérifiera l’authenticité de ce document et la confrontera à la photo envoyée par l’utilisateur en s’appuyant sur une technologie de biométrie propriétaire dont nous ne savons rien. Ce n’est que lorsque la connexion sera faite que l’utilisateur recevra la permission de partager des vidéos sur la plateforme.

Pour Pornhub, l’intérêt est évident. La mise en place de ce processus lui permettra de s’assurer que ses utilisateurs sont bien qui ils prétendent être. En cas de manquement, l’entreprise pourra donc communiquer leur identité et s’assurer qu’ils soient traduits devant la justice pour répondre de leurs actes.

Un rapport de transparence pour prouver sa bonne foi

En procédant de la sorte, le géant du porno devrait donc mettre un frein aux contenus illicites.

Toujours dans l’optique de redorer son blason, l’entreprise a également annoncé qu’elle publiera régulièrement un rapport de transparence afin que tout le monde puisse prendre la pleine mesure de ses efforts.

Quant aux modérateurs, ils pourront compter sur un soutien psychologique et ils bénéficieront d’une formation complète afin d’identifier plus facilement les contenus illégaux.

Mots-clés pornhub