Pornhub : le nouveau manoir du propriétaire du site détruit par un incendie

Décidément, le sort s’acharne sur Feras Antoon, le patron de Mindgeek. Depuis la parution d’un article publié en novembre 2020 par le New York Times, il doit gérer tous les problèmes de Pornhub. Le célèbre site de divertissement pour adultes fait notamment l’objet d’une enquête après avoir été accusé d’héberger des vidéos de viols et d’exploitations sexuelles sur mineurs.

Alors que cette affaire ne s’est pas encore tassée, on a appris récemment que le nouveau manoir de Feras Antoon a été détruit par les flammes. Cet incendie a eu lieu dans la nuit du dimanche 25 avril 2021. Le manoir en question était encore en cours de construction. Il était situé dans la rue Jean-Bourdon, à Cartierville, un quartier de Montréal.

Un jeune homme triste
Crédits Pixabay

On sait que Feras Antoon l’avait mis en vente pour la coquette somme 19,8 millions de dollars.

La piste de l’incendie criminel privilégiée

Pour l’instant, les causes de l’incendie restent encore inconnues. Néanmoins, les forces de l’ordre privilégient la piste de l’incendie criminel. Avant que la maison ne prenne feu, ils ont reçu un appel les informant de la présence de deux individus qui sont entrés par effraction sur la propriété.

Qui plus est, des sources ont révélé au micro des médias que le patron de Mindgeek et son manoir n’étaient pas considérés comme les bienvenus dans le quartier.

« Je ne suis pas surprise de l’incendie. Ce manoir n’était pas très populaire dans le voisinage », a confié une voisine de Feras Antoon.

Cette demeure était construite sur un terrain de plus de 5000 m². Elle comportait huit chambres, sept salles de bain et quatre salles d’eau.

Des militants antipornos dans le coup?

À l’heure actuelle, les soupçons des forces de l’ordre se tournent vers les militants antipornos. Après la parution de l’article du New York Times, ces derniers se sont montrés très virulents à l’encontre de Mindgeek et de ses dirigeants. Ces militants ont publié des menaces à leur encontre sur le réseau social marginal Gab.

« Nos membres vont s’assurer que ceux derrière Pornhub et Mindgeek seront punis », lit-on dans l’une de ces publications.

Ces déclarations ne sont pourtant pas suffisantes pour relier ces extrémistes antipornos à l’incendie du manoir de Feras Antoon.

« Dans un premier temps, les enquêteurs devront trouver qui a commis l’incendie. Ensuite, il faudra prouver que c’est eux qui ont écrit ça sur internet ou qui ont été influencés par ces publications. C’est doublement difficile », a expliqué l’ancien inspecteur à la police de Montréal Guy Ryan.

Affaire à suivre…

Mots-clés nsfypornhub