Pornhub part en guerre contre les pirates

L’un des poids lourds de l’industrie du porno en ligne est sans doute Mindgeek. La société, qui s’appelait autrefois Manwin, est en effet le propriétaire de l’un des sites pour adultes les plus visités au monde, à savoir Pornhub, et elle possède également des dizaines d’autres sites populaires pour adultes.

Si Mindgeek et ses nombreuses filiales fondent essentiellement leur succès sur le contenu libre d’accès, d’un autre côté ils ne plaisantent pas du tout avec leurs droits d’auteur.

sex

Crédits Pixabay

Et ça, certains pirates vont l’apprendre à leurs dépens !

La traque aux personnes qui partagent du contenu Pornhub via BitTorrent

MG Premium, l’une des filiales de Mindgeek compte plus de 10 000 contenus enregistrés au bureau américain du droit d’auteur. Et la société veille à ce que ses données ne soient pas partagées sans autorisation. Elle a ainsi déjà envoyé plus de 250 millions de demandes de retrait à Google seul. Et plus récemment, MG Premium a décidé de faire valoir ses droits d’auteur dans un autre domaine : celui des pirates qui partagent illégalement du contenu sur internet.

La société sœur de Pornhub a ainsi commencé à traquer des personnes qui auraient partagé ses vidéos via BitTorrent. C’est le fournisseur Internet suédois Bahnhof qui a mis au jour cette nouvelle campagne de MG Premium. Bahnhof surveille de près les efforts de lutte contre la violation de copyright dans le pays scandinave. En fouillant dans les dossiers publics suédois, l’entreprise a découvert que MG Premium avait obtenu 8 autorisations d’identification de personnes derrière pas moins de 16 594 adresses IP.

Avec les informations mises à sa disposition, la filiale de Mindgeek contacte les pirates présumés pour leur faire une offre de dédommagement.

Une campagne très rentable pour Pornhub et compagnies

Pour se faire dédommager, MG Premium envoie des demandes de règlement aux personnes qui auraient violé ses droits d’auteur. L’une de ces demandes propose par exemple au supposé pirate de régler 7 000 couronnes suédoises, soit 722 $, pour le « partage de fichiers d’un film érotique ». Si l’on tient compte du nombre de personnes ciblées, cette campagne pourrait rapporter plusieurs millions de dollars aux propriétaires de Pornhub.

Pour sa part, Mindgeek la société mère affirme que cette campagne juridique suédoise n’a d’autre but que d’aider à réduire le piratage.

Mots-clés nsfypornhub