Pornhub dans le collimateur de Visa et MasterCard

Reuters nous rapporte le dimanche 6 décembre 2020 que le site de pornographie Pornhub est actuellement au cœur d’une enquête lancée par des institutions financières. L’origine de cette enquête se trouve dans une chronique écrite par Nicholas Kristof le vendredi 4 décembre 2020 et parue dans le New York Times et qui déclarait que de nombreuses vidéos publiées sur le site étaient des enregistrements d’agressions sur des femmes inconscientes et sur des mineures.

L’auteur a ainsi pointé du doigt que Pornhub faisait la promotion de contenus montrant des abus sur des enfants. Il ajoute également que « le problème n’est pas la pornographie mais le viol. Soyons d’accord pour dire que promouvoir des agressions contre des enfants ou contre quiconque sans consentement est inadmissible ».

Une femme se tenant le visage dans les mains
Photo de Anthony Tran – Unsplash

Plusieurs institutions financières se sont alors engagées à faire la lumière sur cette affaire, notamment Mastercard et Visa.

Pornhub nie les accusations

De son côté, un porte-parole de Pornhub a déclaré dans un communiqué envoyé à Reuters que « toute affirmation selon laquelle nous autorisons le CSAM ou matériel d’abus sexuels sur les enfants est irresponsable et manifestement fausse ».

Néanmoins, Mastercard a déclaré le dimanche 5 décembre dernier qu’elle mènerait des enquêtes sur les activités de Pornhub en collaboration avec la maison mère de ce dernier, MindGeek.

Mastercard a également affirmé que des mesures immédiates seront prises si les allégations étaient avérées. Par ailleurs, l’investisseur milliardaire Bill Ackman a également appelé Mastercard et Visa à suspendre temporairement les paiements à Pornhub après la parution de la chronique du Times.

A lire aussi : Pornhub, Jacquie et Michel et les autres bientôt déréférencés ?

Des politiciens et législateurs promettent également de traiter cette affaire

Visa a, quant à elle, déclaré qu’elle avait été mise au courant des accusations et qu’elle s’engageait activement avec les institutions financières compétentes pour faire la lumière sur cette affaire.

L’entreprise sera également en relation directe avec MindGeek sur son enquête. Elle a en outre ajouté que s’il était confirmé que le site ne respecte pas les lois applicables ni les politiques d’utilisation et les normes de souscription des institutions financières, alors les paiements Visa ne seront plus autorisés sur le site.

Ackman a d’ailleurs ajouté que les sites pornographiques devraient faire vérifier leurs vidéos par un modérateur avant d’autoriser leur publication. Pour sa défense, Pornhub a répondu qu’une vaste équipe de modérateurs humains s’occupaient déjà de vérifier chaque téléchargement en plus des technologies de détection automatisées.

A lire aussi : L’Allemagne part en guerre contre Pornhub, YouPorn et les autres

En tout cas, cette affaire a également interpelé des politiciens comme le premier ministre canadien Justin Trudeau qui a déclaré que son gouvernement allait aussi mener son enquête, et le sénateur américain Josh Hawley qui a assuré travailler sur une loi autorisant la poursuite en justice de tout site pornographique qui exploite, contraint ou brutalise des personnes.

Mots-clés pornhub