Pornhub, Jacquie et Michel et les autres bientôt déréférencés et bloqués en France ?

Pornhub, xHamster, XNXX, Jacquie et Michel et tous les autres sites pour adultes risquent de se retrouver prochainement dans une situation particulièrement inconfortable. Trois associations ont en effet adressé une lettre au CSA, une lettre dans laquelle elles exigent la mise en demeure des sites pornographiques et la mise en place de procédures de déréférencement et de blocage.

Il est bien loin le temps où nous devions nous faire pousser la moustache pour acheter des revues affriolantes au kiosque du coin.

Une femme se tenant le visage dans les mains
Photo de Anthony Tran – Unsplash

Désormais, il suffit de quelques clics bien sentis et d’un peu de calme.

La pornographie devenue trop accessible

La pornographie n’a en effet jamais été autant accessible, et c’est devenu un problème pour bon nombre d’associations. Et notamment pour ces trois-là : l’Observatoire de la Parentalité et de l’Education Numérique, le COFRADE et l’UNAF. Ensemble, elles ont en effet rédigé une lettre adressée au CSA, une lettre dans laquelle elles demandent, en substance, de resserrer la bride des sites spécialisés.

Vous le savez sans doute, mais à l’heure actuelle, il n’existe aucun système de vérification d’âge sérieux. Lorsqu’on cherche à accéder à un site de ce type, un simple message d’avertissement apparaît et un clic suffit à le faire disparaître.

C’est évidemment un problème, car cela veut aussi dire que des personnes mineures peuvent facilement accéder à ce type de contenus. Des contenus qui ne sont bien entendu pas adaptés à leur âge et qui peuvent avoir des répercussions importantes sur leur manière d’appréhender la sexualité.

En conséquence, trois associations ont décidé de s’allier et de demander des comptes au CSA.

A lire aussi : Pornhub lance sa collection de Noël

Pornhub, Jacquie et Michel et les autres menacés de blocages

La lettre est assez directe. Elle site le nom de plusieurs de ses sites. Pornhub apparaît bien entendu dans la liste, de même pour XNXX, xHamster, XVidéos ou encore les différents sites du trublion du porno français, Jacquie et Michel.

La demande est claire. Les associations exigent que ces sites se mettent en conformité avec le droit français et qu’ils cessent de rendre leurs contenus accessibles aux personnes mineurs. Et s’ils ne le font pas, alors les trois signataires de la lettre demandent à ce que des mesures soient prises afin de restreindre leur visibilité, et ce au travers de deux axes : le déréférencement de ces contenus sur les moteurs de recherche et leur blocage par les fournisseur d’accès.

Si la demande est compréhensible et légitime – des enfants n’ont pas à consulter ce type de contenus – les mesures envisagées risquent cependant de trouver rapidement leurs limites. Les sites cités sont tous bien établis et les internautes n’ont pas besoin de les voir apparaître sur Google ou Qwant pour les visiter.

A lire aussi : Pornhub a lancé une nouvelle catégorie de vidéos, mais ce n’est pas ce que vous pensez

Quant au blocage, la procédure a déjà montré ses limites avec les sites pirates puisqu’un simple changement de DNS suffit à contourner la mesure. Reste que si changer ses DNS n’a rien de très compliqué pour des personnes qui ont une bonne maîtrise de l’outil, la procédure reste un peu plus délicate pour des enfants ou de jeunes ados.

Le CSA n’a pour le moment pas commenté l’affaire.