Nintendo prévient, une pénurie de Switch est possible

Shuntaro Furukawa, le président de Nintendo, a récemment confié au site Nikkei que si son entreprise avait suffisamment de pièces pour répondre aux demandes immédiates, une pénurie de la Switch restait possible cette année. Encore la faute à ces damnées puces.

A l’origine de cette pénurie se trouve une succession de catastrophes complètement inédites.

Tout a commencé au Japon, avec un tremblement de terre qui a contraint le premier fabricant du pays, Renesas Electronics, à cesser sa production pendant plusieurs jours. Alors même que le contexte était déjà compliqué.

Le monde fait face à une pénurie de semi-conducteurs

Ensuite, il y a eu cette vague de froid qui s’est abattue sur les Etats-Unis et notamment au Texas, contraignant plusieurs usines de fabrication de semi-conducteurs à couper leurs lignes de production.

Comme si ce n’était pas suffisant, le 19 mars dernier, un incendie s’est déclaré dans l’usine de Renesas Electronics au Japon. Avec cette fois une mise à l’arrêt d’un mois. Et tout ça sans compter la pandémie à laquelle nous faisons actuellement face.

Ces événements imprévisibles ont donc entraîné une pénurie importante de semi-conducteurs, une pénurie qui se ressent dans absolument tous les secteurs et toutes les industries. L’automobile, bien sûr, mais aussi l’électronique grand public.

Or justement, à l’occasion d’un entretien mené par Nikkei, le président de Nintendo a eu l’occasion de revenir sur cette pénurie et sur son éventuel impact sur l’activité de son entreprise.

Une possible pénurie de la Switch pour les mois à venir

L’homme s’est tout d’abord voulu rassurant, en indiquant que la firme avait sécurisé suffisamment de puces pour répondre à la demande immédiate. Autrement dit, pour l’heure, la Switch restera accessible et facile à trouver.

En revanche, l’homme fort de la marque a également fait savoir qu’il ne pouvait pas assurer qu’il en ira de même pour les mois à venir.

Il explique en effet que la Switch fait face à une demande forte depuis le début de l’année et qu’une future pénurie n’est pas à exclure et qu’il ne peut donc pas garantir qu’il y aura une console pour tout le monde jusqu’à la fin de l’année.

Des déclarations qui ne surprennent pas. Sony et Microsoft font face au même problème, avec des PlayStation 5 et Xbox Series X | S qui restent toujours très difficiles à trouver. Et qui risquent de le rester pendant quelques mois encore.