Pour amener les Britanniques à passer à l’électrique, le Royaume-Uni serait prêt à donner 6.000£ aux conducteurs

Comme pour les autres pays du monde, l’économie du Royaume-Uni a pris un coup dur à cause des répercussions du Covid-19 et des mesures de confinement. Justement, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, devrait faire un discours important le lundi 6 juillet prochain au cours duquel il devrait exposer ses plans pour relancer l’économie du pays.

Selon The Telegraph, le Royaume-Uni devrait lever davantage les mesures de confinement le 4 juillet et, dans cette optique, le Premier ministre aimerait amener la Nation à réfléchir à non plus la survie, mais à la reprise de l’économie si bien que les ministères et les divers groupes d’entreprises ont été conviés à proposer leurs idées.

Crédits Pixabay

Et, apparemment, l’une des idées qui ressortent le plus du lot est le fait que le gouvernement britannique songerait à mettre en place un programme de remplacement des voitures à essence ou diesel en des voitures électriques.

La vente de voitures neuves a baissé de 90% au Royaume-Uni

Le marché automobile britannique a effectivement été particulièrement touché par la crise de coronavirus, avec une chute de 90% environ des ventes de voitures neuves, même si les concessionnaires ont commencé à rouvrir en début de ce mois de juin. Boris Johnson compte ainsi relancer l’industrie automobile et en faire profiter les constructeurs britanniques Nissan, Jaguar Land Rover et BMW qui disposent de modèles de véhicules électriques.

Ce plan cadrerait d’ailleurs avec l’engagement du gouvernement britannique d’interdire la vente de toutes voitures neuves à essence, diesel ou même hybrides d’ici 2035. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement compte instaurer un programme de mise à la casse, intitulé « cash for clunckers » et qui s’accompagnerait d’un investissement de 1 milliard de livres sterling dans des stations de recharge.

À lire aussi : KIA va lancer une petite voiture électrique en 2022

Quid des conducteurs ?

Pour amener les conducteurs à délaisser leurs voitures traditionnelles au profit de l’électrique, le gouvernement serait prêt à donner jusqu’à 6.000£ aux conducteurs, soit environ 6.719,73 euros. L’idée d’être récompensé pour échanger les voitures à combustion contre un véhicule électrique pourrait ainsi amener les conducteurs à être moins réticents et surtout à ne plus craindre le coût élevé des véhicules électriques.

Malgré tout, Engadget indique que la concrétisation de ce projet pourrait ne pas être une mince affaire du fait que si la demande pour les véhicules électriques augmente, le nombre de stations de recharge dans le pays pourrait s’avérer insuffisant. D’autant plus que tant que la menace du coronavirus plane, il n’est pas certain que les potentiels acheteurs aient envie d’investir dans l’achat d’un véhicule électrique. Mais attendons le 6 juillet pour en avoir le cœur net.

À lire aussi : La Citroën AMI dispo chez Fnac et Darty