Pour arrêter de jouer à Oblivion, James McAvoy a détruit son disque

Si l’on ne se l’imaginait pas les yeux gorgés de sang, un sachet XXL de chips à sa gauche et une bière vide à sa droite en jouant à Oblivion, les récentes confidences de James McAvoy sur le sujet devraient aider à se faire à cette vision.

Ce n’est clairement pas dans le gratin d’Hollywood que l’on pensera à aller fouiller pour trouver les joueurs de jeux vidéo les plus assidus. Principalement car le métier d’acteur et la passion vidéoludique sont des activités dévoreuses de temps. À condition d’être hautement sollicité dans le premier cas.

La jaquette d'Oblivion
Crédits Bethesda

Ces deux mondes peuvent cependant se rejoindre de manière plutôt étonnante. C’est à l’occasion d’un entretien tenu dans le cadre de son implication dans le jeu vidéo 12 Minutes que James McAvoy a confié qu’il lui est arrivé d’être dévoré par un jeu vidéo. Au point de prendre une décision radicale pour ne pas que son travail en pâtisse sérieusement.

A lire aussi : The Elder Scrolls 6 ne serait (vraiment) pas pour tout de suite

Le tournage de Jane perturbé par les parties de James McAvoy sur Oblivion

En 2006, James McAvoy tournait dans le film Jane de Julian Jarrold. Or, la même année sortait The Elder Scrolls IV: Oblivion. Un parallèle a priori anodin, mais l’acteur a déclaré à Forbes que la pratique de ce jeu l’a perturbé à un point où il lui fallait réagir :

“Alors je suis là-bas à Dublin. Je dois me coucher à 22 heures, parce que je me lève à 6 heures tous les matins, et j’ai des tonnes de répliques [à retenir et à jouer], et tout ça. Et je reste debout jusqu’à quatre heures du matin à jouer à Oblivion. Et je me disais : ‘Ce jeu m’envoie à Oblivion’.

“[Lors d’une session], je me suis couché à 5h35 du matin. Ma voiture a klaxonné dehors à 5h45. Et je me suis dit : ‘Oh mon dieu, il faut que je fasse quelque chose’. Alors je me suis levé, j’ai sorti le disque de la Xbox 360 et j’ai allumé la gazinière. J’ai mis le disque dessus et je l’ai regardé griller et fondre un peu. Et je me suis dit : ‘Bon, c’est fini, c’est terminé, plus jamais ça !'”

Pendant une dizaine d’années, James McAvoy n’a plus touché à un jeu vidéo, avant que son fils, ainsi que son amour pour le football, ne le fasse gentiment replonger il y a trois ans avec la franchise FIFA.

On apprend au passage que l’acteur est un féru de RPG en général, et pas seulement occidental puisque la saga Zelda et Secret of Mana comptent parmi ses préférences.

Mots-clés james mcavoyx-men