Pour Bill Gates, Steve Jobs était capable d’hypnotiser ses interlocuteurs

Quoi que l’on pense des politiques actuelles et produits de Microsoft ou Apple, force est de constater que les firmes restent des mastodontes du milieu tech. Respectivement fondées par Bill Gates Steve Jobs, les sociétés auront joué un rôle dominant sur le milieu connecté tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Alors que Steve Jobs est décédé depuis plusieurs années, laissant sa place à Tim Cook, Bill Gates est revenu sur le succès de l’homme, le décrivant en des termes élogieux pour Fareed Zakaria sur CNN. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le portrait de Steve Jobs est plutôt flatteur !

Crédits Pixabay

Pour le fondateur de Microsoft, Steve Jobs était tout simplement capable d’hypnotiser ses interlocuteurs !

Bill Gates va même jusqu’à décrire Steve Jobs comme un « sorcier » !

Steve Jobs avait un pouvoir sur les gens, d’après Bill Gates

Apple n’aura pas eu une vie toujours rose. La firme de Steve Jobs avait failli connaître la faillite, épisode que Bill Gates a connu. Et le fondateur de Microsoft est revenu sur ce moment lors d’une interview, invoquant l’incroyable pouvoir de Steve Jobs : celui d’être capable d’hypnotiser ses interlocuteurs !

J’étais un petit sorcier, car il leur jetait des sorts, et je voyais ces personnes hypnotisées, mais comme j’en étais un également, les sorts ne fonctionnaient pas sur moi.

C’est grâce à ce « pouvoir » que, d’après Bill Gates, Steve Jobs a réussi à sauver Apple dans les moments les plus difficiles.

Pour le fondateur de Microsoft, Apple n’a jamais été battu lorsqu’il s’agissait de mettre la main sur des talents, notamment pour l’esthétique. Il faut dire que les designs arborés par les produits de la firme de Cupertino ont une patte particulière – que l’on soit fan ou pas. Sans oublier que Steve Jobs a toujours su faire face aux échecs, même les plus cuisants.

Bill Gates précise également que beaucoup de CEO ont tenté de copier le fondateur d’Apple, sans succès.

Bill Gates, malgré la concurrence solide passée entre Apple et Microsoft, semble donc avoir beaucoup de respect pour son ancien concurrent. L’homme s’amuse toutefois en qualifiant Steve Jobs de « connard » : un terme affectueux à l’égard de celui qui aura monté un empire de la tech !