Pour Buzz Aldrin, il faut que l’humanité migre vers Mars

Buzz Aldrin estime qu’il est désormais temps que l’humanité quitte la planète qui l’a vue naître et fasse un grand pas en avant dans l’exploration spatiale. L’ancien astronaute de la NASA appelle notamment à une grande migration collective vers Mars.

Lors d’une entrevue avec le Washington Post, le deuxième homme à avoir marché sur la Lune a tenu à remercier Donald Trump ainsi que Mike Pence pour leur engagement en faveur de l’exploration spatiale. Toutefois, Buzz Aldrin pense que les Américains devraient faire des missions d’exploration humaine sur Mars une priorité nationale.

Sauver Terre

« Mars attend d’être découvert, pas par des robots et des rovers intelligents – bien que je soutienne les missions sans équipage de la NASA – mais par des êtres vivants, respirant, marchant, parlant, attentionnés et audacieux », a-t-il déclaré.

À lui d’ajouter ensuite : « Pour que cela se produise, les membres du Congrès, de l’administration Trump et le public américain doivent veiller à faire des missions d’exploration humaine sur Mars une priorité nationale. »

Bref, le coéquipier de Neil Armstrong et de Michael Collins durant la mission Apollo 11 prône pour une collaboration à l’échelle nationale, certes, mais aussi et surtout internationale.

Coopérer avec d’autres puissances

L’exploration de la planète rouge n’est pas une balade de santé. Les missions spatiales sont coûteuses et délicates à mettre en place, encore plus lorsqu’elles sont habitées. Buzz Aldrin suggère ainsi à ses compatriotes de coopérer avec d’autres puissances telles que la Chine et la Russie ainsi que « les amis européens et du Moyen-Orient » pour franchir la prochaine étape d’un retour « international durable » sur la Lune.

Selon lui, cela permettrait d’ouvrir la voie à des missions futures vers Mars.

L’ancien astronaute de l’agence spatiale américaine a également noté que le contexte environnemental dans lequel nous vivons actuellement nous oblige à explorer davantage l’espace. Il pense d’ailleurs que la survie de notre espèce dépendra de cet effort. « La prochaine étape devrait s’appuyer sur nos premiers atterrissages lunaires et sur la colonisation permanente de la Lune. Entre-temps, les préparatifs pour une migration permanente vers la planète rouge peuvent être faits », a-t-il souligné.

Une mission pour renforcer les liens entre les pays

Pour Buzz Aldrin, l’exploration et la colonisation de Mars devraient permettre aux États-Unis de renforcer ses liens avec le reste du monde. « Dans un monde de division et de distraction, cette mission est unificatrice pour tous les Américains et pour toute l’humanité », précise-t-il.

Mots-clés mars