Pour cet astrophysicien, une planète orbitant autour d’un trou noir serait incapable d’abriter la vie

La vie sur des planètes en orbite autour d’un trou noir est-elle envisageable ? Si la réponse donnée par le film « Interstellar » (Christopher Nolan, 2014) est l’affirmative, Jeremy Schnittman, astrophysicien au Goddard Space Flight Center de la NASA met en doute cette possibilité.

Selon lui, ces planètes ne pourraient pas remplir les conditions nécessaires pour abriter la vie et ce n’est pas principalement en raison d’une absence de lumière provoquée par le trou noir comme on pourrait le croire.

Crédits Pixabay

Il développe ainsi les limites possibles quant à la capacité de telles planètes à abriter la vie, dans le cadre d’un article récemment publié sur arXiv.

Ce n’est pas seulement un problème de lumière et d’énergie

Au premier abord, on pourrait en effet penser que le principal obstacle quant à la possibilité de vivre sur des planètes proches des trous noirs est l’absence d’étoile, source de lumière et d’énergie.

Mais selon Jeremy Schnittman, les disques d’accrétion d’un trou noir peuvent tout à fait produire les éléments indispensables à la vie telle que la lumière ou encore du gaz chaud capable d’en générer. Logiquement, il ne devrait donc pas y avoir de problème à habiter ces planètes.

Le véritable blocage est cependant l’impact que pourrait avoir le décalage temporel sur la lumière. En fait, la lumière produite par le disque entourant le trou noir (y compris les rayons UV), serait alors beaucoup plus puissante que celle nécessaire à la vie et la rendrait de ce fait complètement impossible.

L’astrophysicien doute de l’existence de telles planètes

Si le film « Interstellar » évoque la possibilité pour les hommes de vivre dans des planètes voisines des trous noirs, une des importantes questions posées par Schnittman est liée pour sa part à l’existence même de telles planètes. Et si c’est vraiment le cas, qu’en est-il de leur durée de vie ?

C’est une question dont la réponse n’est toujours pas claire jusqu’à présent.

Quoi qu’il en soit, l’astrophysicien encourage les recherches et les expériences en la matière. Il estime que c’est important pour les scientifiques et les aide à avoir une vision de plus en plus claire du fonctionnement de l’Univers. Maintenant, il reste encore beaucoup à apprendre au sujet des trous noirs et de leurs caractéristiques.