Pour concurrencer Libra, la Chine veut lancer sa propre cryptomonnaie

En juin dernier, on apprenait que Facebook allait lancer à l’horizon 2020 la Libra, sa propre cryptomonnaie. Pour la réalisation de ce projet, le réseau social de Mark Zuckerberg a réussi à mobiliser 28 entreprises et ONG, qui ont chacun contribué à une hauteur de 10 millions de dollars chacun. Se sentant menacée par cette initiative, la Chine a décidé de contre-attaquer en annonçant le lancement de sa propre monnaie digitale qui ressemblerait au Libra.

D’après Mu Changchun, directeur adjoint du département paiements de la banque centrale chinoise, la future cryptomonnaie chinoise sera garantie par la banque centrale et aura le soutien de plateformes comme Alipay et WeChat.

Crédits Pixabay

La Chine souhaite prendre de l’avance sur la Libra et prévoit de lancer sa cryptomonnaie avant la fin de cette année.

La Libra, une menace pour la Chine

Wang Xin, chef du bureau de recherche de la People’s Bank of China, a profité d’un événement à l’Institut de la Finance numérique de l’Université de Pékin pour faire part de ses inquiétudes face à l’arrivée de la Libra qui risque, selon lui, de modifier les équilibres monétaires.

« Si cette monnaie numérique est étroitement associée au dollar américain, cela pourrait créer un scénario dans lequel les monnaies souveraines coexisteraient avec les monnaies numériques centrées sur le dollar américain. Cependant, il y aurait essentiellement un seul patron, à savoir le dollar américain et les États-Unis.

Si tel était le cas, cela aurait une série de conséquences économiques, financières et même politiques à l’échelle internationale. »

La Chine prend les devants

Au cours de ses déclarations, Wang Xin a déclaré qu’il fallait tout faire pour éviter que les monnaies, comme la Libra, deviennent des monopoles. D’après l’économiste Martin Chorzempa, les monnaies comme « la Chine voit dans le Libra une menace économique et géopolitique ».

Il a poursuivi en déclarant que le pays était mécontent depuis longtemps de « la domination du dollar dans le système financier mondial et s’inquiète de l’idée de voir un groupe américain dominer le monde futur de la monnaie digitale. »

Au vu du livre blanc du projet de Facebook, la Chine a raison de se faire des soucis. En effet, il y est stipulé que « la mission de Libra est de développer une devise et une infrastructure financière mondiales simples, au service de milliards de personnes. » Reste à savoir comment Facebook va réagir face à la concurrence chinoise.

Mots-clés cryptomonnaieLibra