Pour étoffer son catalogue de titres mobiles, Niantic ouvre sa plateforme aux développeurs externes

Niantic, la fameuse entreprise de conception de jeux vidéo envisage pour début 2020, de mettre en place une collaboration avec des développeurs externes de jeu vidéo. Son objectif, faire de la planète une scène géante de jeu vidéo mettant en avant la réalité augmentée.

Ces développeurs externes seront donc appelés à proposer des jeux authentiques pour élargir le catalogue de titres de Niantic, qui viendront rejoindre les portages Pokemon Go et de Harry Potter (Wizards Unite et Ingress).

Selon John Hanke, fondateur et directeur général de la boîte : « des aventures attendent d’être découvertes partout ». Et grâce à cette initiative, tout le monde pourrait « jouer ensemble n’importe où ».

La porte est grande ouverte pour tous les concepteurs de jeux vidéo intéressés

Si Warner Brothers Games et Nintendo  ont été les partenaires de Niantic lors de la création de Harry Potter et de Pokemon Go, Niantic vise encore plus gros avec un élargissement de partenariat avec d’autres développeurs.

Niantic prévoit ainsi la mise en place de sa nouvelle plateforme de jeux pour le début de l’année prochaine, pour va se poursuivre jusqu’en 2023, avec 10 millions de dollars de budget.

Selon Kellee Santiago, responsable des relations avec les développeurs chez Niantic : « Les développeurs sont la clé pour créer de nouveaux types d’expériences qui amènent les gens à explorer et à se connecter au monde réel. »

Cette nouvelle plateforme sera plus orientée vers la réalité augmentée, qui, toujours selon Kellee : « va remodeler les expériences de divertissement de demain, en modifiant notre interaction avec le monde numérique et réel ».

Construire les fondements d’une réalité augmentée à l’échelle planétaire 

Si auparavant, la conception des cartes en RA par Niantic partait uniquement des positions géographiques venant des joueurs de Ingress (avec des portables équipés de GPS), aujourd’hui, grâce à « Wayfarer », tous les joueurs ont la possibilité de proposer directement de « nouveaux points d’intérêt » dans la base de données cartographiques de Niantic.

Hanke a souligné à ce sujet que l’entreprise « construit les fondements d’une réalité augmentée à l’échelle planétaire ».

Mais ce n’est pas tout, Niantic compte également travailler avec les PME. C’est le cas par exemple, des magasins qui pourront désormais organiser des programmes comme « Raids Pokemon Go » afin d’attirer plus de clients et de se faire un nom et de rendre les jeux vidéo plus “interactifs”.

Mots-clés niantic