Pour Facebook, les Philippines sont en guerre

Facebook a pris l’habitude de communiquer régulièrement sur les événements marquants dans le monde. Il arrive ainsi parfois que le service nous affiche une petite boîte au dessus de notre fil d’actualités pour attirer notre attention sur un événement important comme l’Euro 2016 ou même l’anniversaire du cousin de la tante de la femme de Mark Zuckerberg.

Il a voulu en faire autant pour la fête de l’indépendance des Philippines durant le week-end mais il s’est un peu emmêlé les pinceaux. C’est même un doux euphémisme car il a tout simplement déclaré que le pays était en guerre. Rassurez-vous cependant car ce n’est pas le cas.

Boulette Facebook

Le stagiaire de Facebook a encore frappé.

Les Philippines se trouvent dans l’Asie du Sud-Est et le pays regroupe pas moins de 7 107 îles différentes placées les unes à côté des autres.

Non, les Philippines ne sont pas en guerre

Elles ne sont pas toutes habitées, bien sûr, mais elles accueillent tout de même un peu plus de 100 millions d’habitants. Pas mal, non ? Certes et le pays se classe du coup à la 12ème place du podium parmi les pays les plus habités au monde.

L’histoire des Philippines a été assez mouvementée. En réalité, le pays a eu plusieurs périodes et il a ainsi été tour à tour occupé par les espagnols, les américains et les japonais. Pire, il a du attendre le 4 juillet 1946 pour obtenir son indépendance, après de nombreux massacres.

Afin de lui rendre hommage, Facebook a donc décidé d’afficher un bloc au dessus des publications du fil d’actualités, un bloc souhaitant tout simplement une bonne fête de l’indépendance à tous les philippins.

C’est plutôt sympathique de sa part mais le réseau social a malheureusement fait une grosse boulette en affichant le mauvais drapeau dans la zone…

Le drapeau des Philippines est unique au monde

Le drapeau des Philippines est en effet assez différent des autres pays. A la base, il se compose de deux bandeaux horizontaux : en haut, la bande bleue symbolise la paix, la vérité et la justice. La bande du bas est rouge pour sa part et elle fait référence au patriotisme et à la bravoure.

Mais voilà, le truc, c’est que les autorités philippines inversent les deux bandeaux lorsque le pays est en guerre. Lorsque ça arrive, le rouge domine alors le bleu.

Manque de bol, Facebook a choisi le mauvais drapeau et autant dire que les philippins ont du se sentir tout bizarre ce week-end. Fort heureusement, la firme s’est très vite rendue compte de son erreur et elle a modifié le drapeau présent dans l’encart, tout en présentant ses plus plates excuses.

Mots-clés facebookinsoliteweb