Pour la seconde fois de son histoire, Warner Bros. engrange 5 milliards de recettes annuelles au box-office

Habitué depuis maintenant un certain temps à générer des sous comme on récupère l’eau du robinet dans les pays riches, le studio Warner Bros. a récemment annoncé avoir engrangé plus de 5 milliards de dollars au box-office mondial pour l’année en cours. Avec en tête de gondole Wonder Woman et ses 821 millions de dollars de recettes rapportées dans les caisses.

La semaine passée, Disney s’était gargarisé de sa capacité à avoir dépassé la barre des cinq milliards de dollars au box-office mondial et ce pour la troisième année de suite. Regardant la scène au loin avec ses jumelles, le studio Warner Bros. s’est dit qu’il n’y avait pas de raison, résultats à l’appui, que la bande à Mickey soit la seule à se faire mousser.

C’est donc mardi que les copains des super-héros faits de chair et d’os ont annoncé avoir eux aussi franchi les cinq milliards de dollars de recettes pour 2017. Variety souligne que ce n’est que la seconde fois de son histoire que Warner Bros. atteint cette marque.

Warner Bros. annonce 5 milliards de recettes en 2017, cinq jours après Disney

Le studio a ajouté qu’il s’agit là de la huitième fois, sur les neuf dernières années, que ses films génèrent un minimum de quatre milliards de dollars de recettes annuelles. Les cinq meilleures performances cinématographiques de Warner Bros. ont d’ailleurs chacune rapporté plus de 500 millions de dollars, avec assez largement en tête Wonder Woman et ses 821 millions.

Suivent Ça (694 millions), Justice League (570 millions), Kong: Skull Island (566 millions) et Dunkerque (525 millions). On nous précise au passage que si le budget de Justice League n’a pas été officialisé par Warner Bros., des estimations le situent aux alentours des 300 millions de dollars.

Mais parce qu’il y aura toujours de la place pour les longs-métrages au succès moins éclatant, mais potentiellement plus intéressant, citons Lego Batman, le film, Annabelle 2 : La Création du mal et Blade Runner 2049, chacun n’ayant ainsi rapporté « que » des recettes modiques de 250 millions de dollars.

Sue Kroll, présidente du marketing et de la distribution mondiale chez Warner Bros., n’a possiblement pas attendu les fêtes de fin d’année pour sabrer le champagne : « Nous sommes ravis d’atteindre ce point de référence extraordinaire alors que nous arrivons à la fin d’une année record exceptionnelle. Dépasser les 5 milliards de dollars en une seule année ne peut être la résultante que d’un incroyable travail acharné dans toutes les divisions cinématographiques, sans compter les inestimables contributions des nombreux cinéastes et acteurs talentueux avec lesquels nous avons tellement de chance de collaborer. »