Pour Microsoft, la VR n’est pas une priorité pour la XBox Scarlett

La réalité virtuelle a du mal à se frayer un chemin jusqu’à nos salons. Car si la technologie fait beaucoup parler ces dernières années, elle reste peu accessible de par son coût financier, un catalogue trop réduit et un matériel puissant requis pour faire tourner les jeux. Même l’un des cadres d’Oculus a avoué que la réalité virtuelle avance trop lentement à son goût. Et aujourd’hui, c’est au tour de Phil Spencer d’évoquer la présence de cette technologie dans les rangs de Microsoft. Selon l’homme, chef de la division XBox chez le géant américain, pas question de proposer de la réalité virtuelle pour la prochaine XBox Scarlett.

Et l’homme a plusieurs arguments qu’il a dévoilés à la rédaction de Stevivor.

Crédits Pixabay

Une position opposée à celle de Sony – la firme nippone avait confirmé son intérêt pour la réalité virtuelle.

La réalité virtuelle n’est pas une priorité

C’est ce que Phil Spencer a expliqué lors d’une interview autour de la prochaine console XBox. Pour le PDG de la division, plusieurs arguments justifient le fait que la console ne se concentrera pas sur cette technologie. Le premier est qu’à l’heure des expériences collectives, la réalité virtuelle isolerait les joueurs.

J’ai un problème avec la VR. Pour moi, les jeux sont une expérience collective, qui rassemble. Et la réalité virtuelle isole. Nous nous adoptons à ce que les joueurs veulent et ils ne demandent pas la réalité virtuelle.

Une explication reposant également sur le fait que les joueurs de XBox ne souhaitent pas d’expérience VR. Une stratégie bien différente de celle de Sony qui aura proposé le PSVR, casque de réalité virtuelle le plus accessible financièrement de cette génération. Un casque ne fonctionnant, en revanche, qu’avec la PlayStation 4.

Ultime argument de Phil Spencer : les casques de réalité virtuelle ne se vendent pas selon ce dernier. Lors de l’interview, l’homme précise donc « personne ne vend des millions de casques. Nous y viendrons, mais ce n’est pas notre priorité pour le moment« .

Nul doute qu’une fois la technologie démocratisée, XBox devrait bientôt se pencher sur la question. Sur un marché concurrentiel, Microsoft n’a pas intérêt à louper le coche.