Pour Nvidia, 2021 sera l’année de la voiture totalement autonome

C’est Jensen Huang (le CEO de Nvidia) en personne qui le dit, la voiture totalement autonome sera une réalité d’ici quatre ans, soit à l’horizon 2021. L’homme s’est en effet livré à quelques confidences lors d’un entretien avec Reuters, indiquant notamment que les véhicules complètement autonomes seront de plus en plus présents sur les routes d’ici quatre petites années seulement.

La chose n’a ici rien d’une déclaration hasardeuse, Nvidia étant largement impliqué dans le secteur. La firme (spécialisé entre autres dans la conception de cartes graphiques) investit en effet de manière massive dans le développement de solutions visant à rendre autonomes les véhicules de certains de ses partenaires dans l’industrie automobile.

laptop-2585959_1920

Nvidia promet des véhicules totalement autonomes dès 2021. Un pari pas totalement fou pour la firme au caméléon, qui investit de plus en plus dans ce secteur.

Il ne faudra pas plus de quatre ans pour que nous puissions voir des voitures complètement autonomes sur les routes” déclare Jensen Huang avant de tempérer un peu les plus hardis en ajoutant “Combien de temps il faudra pour que la grande majorité des véhicules deviennent autonomes, ça dépend vraiment [de nombreux facteurs]”.

Nvidia avance ces pions un peu partout dans le monde de l’automobile

C’est même le moins que l’on puisse dire. La firme verte a tissé de nombreux partenariats avec des acteurs d’envergure de l’industrie automobile. Cet été, Nvidia signait notamment un contrat avec Volkswagen cherchant à booster les capacités du VW DataLab, une unité de chercheurs spécialisés dans l’IA, créée par le célèbre constructeur allemand pour perfectionner l’électronique embarquée de ces futurs véhicules.

La firme de Santa Clara est également partenaire avec Volvo et Toyota. Avec le premier Nvidia pousse le deep-learning en avant, tandis que pour le second, la société prévoit tout bêtement de fournir des puces maison pour certaines voitures à venir.

À noter qu’Intel et le caméléon travaillent conjointement avec Audi sur la conception de l’A8, qui pourrait être la première voiture autonome de niveau 3 produite en masse. Rappelons que sur cette échelle de 0 à 5, les véhicules autonomes de niveau 5 sont jugés intégralement indépendants et n’embarquent par conséquent ni volant ni pédales. C’est notamment le cas du projet Waymo de Google.

Crédit illustration