Pour soutenir les petites entreprises, Apple accepte de (temporairement) lever sa commission de 30% sur Facebook

On le sait, les développeurs du monde entier dénoncent désormais le monopole d’Apple sur les appareils iOS. Car pour les applications, hors de question de passer par une boutique autre que l’App Store. Ainsi, les développeurs ont l’obligation d’utiliser le système de paiement d’Apple, et sa grosse commission de 30%. Une commission dénoncée par Epic Games par voie judiciaire, suite au bannissement de Fortnite des appareils iOS. Le jeu avait proposé son propre système de paiement, faisant entorse aux règles de l’App Store. Et en plus d’Epic Games, Facebook s’est également tourné vers la Commission européenne pour dénoncer ce monopole d’Apple.

Et, fait exceptionnel, Apple a levé la commission de 30% de Facebook, version iOS, pour les achats mis en place pour soutenir les petites entreprises.

Un écran e téléphone avec le logo de Facebook

Photo de Gerd Altmann. Crédits Pixabay

Une décision temporaire et le retour de la commission à la fin de l’année 2020, dénonce Facebook chez CNBC.

Le retour de la commission de 30%, le 1er janvier 2020

Apple a pris une grosse décision. Celle de ne plus prélever sa commission de 30% pour l’application Facebook sur iOS, lorsqu’il s’agit des achats intégrés de petits commerçants. Car pour rappel, le réseau social a mis en place un outil pour leur permettre de vendre des produits, offrir des prestations payantes, etc. En levant la commission de 30%, Apple permet donc aux sociétés en difficulté d’empoche 100% de la somme, ce qui n’était pas possible avant.

Apple semble donc faire un effort pour soutenir les petites entreprises… Mais Facebook dénonce la remise en place de la commission de 30% pour le 1er janvier 2020. Chez CNBC, le réseau social explique que la firme de Cupertino “a accepté d’offrir un petit délai de trois mois après lequel les sociétés en difficulté devront, encore une fois, verser à Apple l’entièreté de la commission de 30%“.

Facebook profite de cette prise de parole pour rappeler sa philosophie, expliquant qu’il s’agit “d’une période compliquée pour les petits commerçants et les créateurs” précisant que “nous ne recevons rien pour les événements en ligne payants alors que les utilisateurs sont enfermés à cause de la pandémie”.

Précision de taille : les événements liés au jeux vidéo continuent à verser cette commission de 30% à Apple. Le réseau social explique que le secteur vidéoludique n’a pas été impacté par la pandémie de COVID-19.