Pour survivre sur Mars, il faudra peut-être manger des insectes

Les agences spatiales et de nombreuses sociétés spatiales veulent mettre en place une civilisation sur Mars. SpaceX, par exemple, vise à y établir une ville d’un million d’habitants. Pour ce faire, il serait plus évident d’exploiter les ressources de la planète rouge et d’améliorer l’endroit au lieu de compter sur les ravitaillements depuis la Terre.

Les chercheurs ont alors avancé qu’un élevage d’insectes serait la meilleure solution pour subvenir aux besoins en protéines.

Crédits Pixabay

Les ressources telles que l’énergie, l’eau, l’oxygène et les matériaux de construction sont potentiellement abondantes sur Mars. Toutefois, la nourriture y est introuvable. La stratégie consiste à y élever des espèces d’insectes consommables, à améliorer le goût et la texture de la viande cultivée et surtout à améliorer l’éclairage LED utilisé pour les cultures.

« Les insectes sont bien adaptés à la vie martienne, car ils fournissent beaucoup de calories tout en utilisant des quantités relativement faibles en eau et en aliments », ont déclaré les chercheurs.

Des tunnels à la place des serres

Cette nouvelle étude a été réalisée par M. Cannon et Daniel Britt de l’Université centrale de Floride. Les deux experts ont suggéré les grillons comme un exemple d’insecte très comestible. En plus, la farine de grillon peut être incorporée dans différentes recettes.

« Jusqu’à présent, toutes les recherches se sont concentrées sur la culture de plantes pour nourrir les astronautes… Pour cela, il faut s’éloigner de l’idée de légumes aqueux et penser aux quantités d’énergie, d’eau et de matières premières nécessaires pour produire assez de calories », a déclaré M. Cannon.

D’habitude, les cultures se font dans des serres, mais cette technique ne serait pas très pratique sur la planète rouge. Mars est trop loin du soleil, donc l’air y est plus froid et plus mince que sur Terre. En outre, les serres nécessitent un matériau plus résistant pour supporter un intérieur chauffé et pressurisé.

Pour faire pousser des plantes sur Mars, les scientifiques songent à mettre en place des tunnels éclairés par des diodes électroluminescentes à haute intensité. Ils comptent également installer des câbles à fibres optiques pour collecter et acheminer la lumière du soleil.

Un investissement pour l’alimentation dans le monde

Les investisseurs ont investi d’importantes sommes d’argent dans le perfectionnement de cette technologie. En parallèle, il faut reconnaître que cette recherche pourrait également aider à nourrir les gens sur Terre.

Des recherches antérieures ont déjà suggéré un certain nombre de cultures pratiques de blé, de maïs, de soja, d’arachides et de patates douces. En général, la modification génétique pourrait rendre les plantes plus utiles de diverses façons.

Mots-clés espacemars