Pour tenter de convaincre, l’application StopCovid change officiellement de nom

Pendant le confinement, le gouvernement a décidé de développer une application de traçage, comme dans de nombreux pays, pour préparer la levée de la quarantaine. Une application développée par une entreprise et approuvée par la CNIL, qui assure que les données privées des utilisateurs ne sont pas menacées. Malgré ce message rassurant, les Français n’ont pas adopté ce logiciel de traçage, appelé StopCovid, à tel point que même le gouvernement reconnaît son échec. Pourtant, les dirigeants comptent toujours sur l’application et sa démocratisation, décidant d’en changer le nom, comme le rapporte LCI.

Ainsi, adieu StopCovid, qui se rebaptise Tous anti-Covid.

Une femme portant un masque pour se protéger du coronavirus

Photo de Juraj Varga. Crédits Pixabay

Ce changement de nom va-t-il mettre en confiance les Français, leur faisant oublier la désignation de StopCovid ?

Le gouvernement français compte toujours sur StopCovid

StopCovid n’a pas dit son dernier mot, a annoncé Emmanuel Macron, actuel président de la France, lors de son allocution du 14 octobre à 20 heures. Le président de la République annonce que StopCovid sera désormais appelé Tous anti-Covid, dans ce qui ressemble à une ultime stratégie pour que l’application soit enfin adoptée par les Français, plutôt méfiants.

LCI rappelle que StopCovid, ou plutôt Tous anti-Covid, n’a signalé que 400 cas positifs la semaine dernière. Pas assez pour rendre le traçage efficace. Jean Castex, Premier ministre, avait lui-même reconnu ne pas avoir téléchargé l’application. L’homme précisait qu’il était impossible de l’obtenir sur son “portable sécurisé“. Jean-Castex avait également annoncé le changement de nom, expliquant “Le gouvernement, le président de la République, ont demandé à travailler sur une nouvelle version qui sera officiellement lancée le 22 octobre et donc à ce moment-là, je la téléchargerai”.

Depuis son lancement, StopCovid est loin d’afficher des chiffres dans le vert. Sur 66,9 millions de Français, seuls 2,6 millions ont téléchargé l’application. Soit beaucoup moins que nos voisins d’Allemagne et Angleterre, avec respectivement 18 millions et 16 millions de téléchargements. Au niveau des cas positifs recensés, ce n’est guère mieux avec 7969 signalements, et seulement 472 notifications pour les personnes alentour.

Tous anti-Covid aura donc la lourde tâche d’essuyer cet échec cuisant de StopCovid. Pas sûr, en revanche, qu’un simple changement de nom pousse les français à l’adoption.