Pour Yoko Taro (NieR), son jeu de l’année est Astral Chain

Récemment appelé à donner le nom du jeu vidéo l’ayant le plus impressionné en 2019, Yoko Taro, l’homme derrière la franchise NieR, a répondu Astral Chain. Un choix auquel a pu grandement contribuer le fait que le directeur d’Astral Chain ait travaillé sur NieR: Automata.

Ce n’est pas évident pour les Maître Capello et Bernard Pivot en herbe, mais fin d’année rime avec bilan. Probablement plus que pour l’industrie du cinéma, l’exercice se veut conséquent pour qui s’intéresse de près au marché du jeu vidéo.

crédit YouTube

Siliconera vient de rapporter une traduction anglophone de commentaires faits par Yoko Taro (NieR) sur le site japonais 4Gamer. Des propos qui, si vous ne l’aviez pas encore compris, ont trait à ce qui a a le plus marqué le concepteur cette année dans le divertissement.

Astral Chain, dirigé par un concepteur de NieR Automata

La première question à laquelle Yoko Taro a été appelé à répondre était : « Quels jeux sortis en 2019 avez-vous le plus admiré/vous ont le plus impacté ? » Sa proposition s’est limitée à un seul et unique titre :

« Mon choix se porte sur Astral Chain, le premier titre en tant que réalisateur de Takahisa Taura, qui a travaillé comme concepteur sur NieR: Automata. C’est le titre qui l’a enfin mis sur le devant de la scène avec la casquette de réalisateur après avoir travaillé comme concepteur sous divers réalisateurs. L’action de contrôler simultanément deux [personnages] et la combinaison de la Légion ont été un plaisir sans fin. C’est seulement parce que je connaissais [Takahisa Taura] que j’ai apprécié [Astral Chain] d’une certaine manière, comme avec les gimmicks du plan astral où je me suis dit : ‘Ah, c’est le genre de choses qui plairait à M. Taura’, et ainsi de suite. En parlant de ça, M. Taura a enchaîné deux jeux coup sur coup et qu’est-ce que j’ai fait pendant tout ce temps… voilà donc ce qui a eu le plus grand impact [sur moi en 2019]. »

Plus loin dans son intervention, Yoko Taro mentionne 13 Sentinels: Aegis Rim non pas comme un jeu, mais comme de l’art pouvant être élevé au rang de « trésor national japonais ». Principalement en raison du travail abattu sur les illustrations par le studio de George Kamitani.

Mots-clés astral chain