Pourquoi le dragon Mushu ne sera pas dans la version “live” de Mulan

Si des effets spéciaux seront sûrement de mise dans l’adaptation en prises de vues réelles de Mulan, ils n’iront toutefois pas jusqu’à recréer Mushu, le petit dragon de la version animée. La réalisatrice du long-métrage a expliqué que la présence de ce personnage aurait ainsi perturbé le réalisme de cette nouvelle mouture.

Apprécier les films d’animation Disney en revient presque systématiquement à accueillir plutôt favorablement les chansons composées pour chacun d’eux, et qui ne se limitent pas au générique de fin. Dans le cas du film “live” Mulan, celles et ceux qui craignaient une comédie musicale ont pu être rassurés d’apprendre, l’an passé, que les personnages du long-métrage ne solliciteront pas leurs cordes vocales dans ce but.

Crédit : Disney

Si l’on savait aussi déjà que le dragon Mushu ne serait pas de la partie, visiblement remplacé par un phénix, la raison de cette absence n’avait pas été communiquée de manière officielle jusqu’ici. Dans un entretien accordé à USA Today (article apparemment inaccessible aux résidents européens), la réalisatrice Niki Caro a expliqué pourquoi Mushu n’a pas été retenu pour ce projet.

Pas de Mushu dans la version “live” de Mulan pour ne pas contrarier le public chinois

La cinéaste a évoqué l’aspect réaliste du film qui rendait compliquée l’intégration telle quelle de Mushu :

“Nous avons été très inspirés par ce que Mushu a apporté à l’animation, à savoir l’humour et la légèreté, et le défi était d’apporter cela aux vraies relations de Mulan avec ses camarades soldats. Nous avons aussi adoré ce qu’était Mushu dans le film d’animation, c’était le confident de Mulan et la mettre dans l’action réelle avait notamment pour but de la confronter au réalisme de son voyage et qu’elle noue ces relations avec ses camarades soldats. Il y avait donc certainement beaucoup de choses à travailler dans ce département.”

Avant de reconnaître une précaution pour ne pas s’attirer les foudres du public chinois.

“Le dragon est un signe de respect et c’est un signe de force et de puissance, et s’en servir en tant qu’acolyte idiot n’a pas très bien été reçu par le public chinois traditionnel”.

Une situation qui pourra rappeler la polémique ayant entouré Vaiana, la légende du bout du monde où la figure légendaire de Maui avait été représentée sous la forme d’un personnage obèse.

Sauf que ce “fameux public chinois traditionnel” n’a pas eu besoin de Mushu pour juger la qualité de ce Mulan très perfectible, en le considérant ainsi trop occidental à leurs yeux et comportant des incohérences historiques. Sans compter la prise de position publique de son interprète principal en faveur des autorités hongkongaises.

Mulan version 2020 sera officiellement accessible au public français à compter du 4 décembre prochain sur la plate-forme Disney+, et ce sans frais supplémentaires.

 

Mots-clés Mulan