Si les extraterrestres ne nous ont pas encore rendu visite, c’est peut-être parce que le voyage coûte trop cher

Face à l’immensité de l’Univers, ou même de notre galaxie, il paraît peu probable que l’humanité soit la seule espèce intelligente. Pourtant, à ce jour, nous n’avons pas encore reçu la visite d’une autre civilisation que la nôtre. Et justement, dans un dossier récent, Matt Williams défend une théorie qui pourrait expliquer ce grand silence : le coût.

La Voie lactée compte entre deux et quatre cents milliards d’étoiles, pour un minimum de 100 milliards de planètes.

Un satellite orbitant autour de la Terre
Crédits Pixabay

Parmi toutes ces planètes, il y en a un bon nombre qui se trouvent dans la zone d’habitabilité de leur étoile. Et qui sont donc en mesure de soutenir une forme de vie organique telle que la nôtre.

Face à l’immensité de notre galaxie, il doit bien y avoir une autre civilisation que la nôtre

Depuis longtemps, l’humanité écoute donc les étoiles, dans l’espoir de percevoir le signe d’une civilisation extraterrestre assez avancée pour nous rendre visite. En pure perte. Les seuls aliens que nous avons pu croiser sont ceux de nos romans et de nos films de science-fiction.

Ce grand silence a donné lieu à de nombreuses théories. Pour certains, les civilisations extraterrestres existent, mais elles n’ont pas encore découvert les voyages spatiaux. Pour d’autres et comme nous l’évoquions encore récemment dans un article, elles ont existé, mais elles ont fini par se détruire. Un destin que nous risquons de partager.

Dans un article publié le 25 décembre dernier, Matt Williams évoque cependant une autre théorie, tout aussi réaliste : le problème du coût des voyages spatiaux.

Le mieux, c’est sans doute de nous appuyer sur notre propre expérience.

A lire aussi : On a découvert un étrange signal radio en provenance d’un autre système stellaire

Voyager dans l’espace, ça coûte cher

Pour emmener l’humanité sur la Lune, les Etats-Unis ont dû investir pas moins de 288 milliards de dollars dans le programme Apollo. La mission Apollo 11 a coûté à elle seule plus de deux milliards à la NASA. De son côté, le programme Voyager a coûté un peu moins cher. Les estimations évoquent une grille comprise entre 750 et 900 millions de dollars.

Ces missions ont coûté cher et il en ira évidemment de même pour les futures missions habitées en direction de la Lune ou de Mars. Et ce coût, bien sûr, ne vaut que pour des missions qui se sont tenues dans notre propre système stellaire.

Or justement, à notre connaissance, aucune civilisation extraterrestre ne se cache dans notre système. Pour nous rendre visite, une espèce avancée devrait donc franchir plusieurs systèmes stellaires, avec des coûts encore plus conséquents.

A lire aussi : La vie extraterrestre impossible autour de Proxima Centauri ?

L’humanité vaut-elle la peine de financer une mission interstellaire ?

Alors bien sûr, nous avons notre propre économie et il paraît peu probable qu’une espèce extraterrestre partage les mêmes concepts que les nôtres. Mais la notion d’investissement reste réelle, et ce tant en termes de technologies que de main d’oeuvre. Envoyer un vaisseau spatial par delà les systèmes est loin d’être un acte anodin et on imagine sans peine que les administrateurs d’un tel projet accorderaient la plus grande importance à la destination choisie.

Et ce point n’est certainement pas anodin. Si une civilisation extraterrestre devait envoyer une délégation sur la Terre, alors cela voudrait dire qu’elle a connaissance de notre existence, mais aussi une vague idée de notre technologie.

Ce qui revient à poser une question : l’humanité mérite-t-elle un voyage aussi dangereux et aussi coûteux ?

Il faut être honnête, c’est peu probable. Si nous dressons un état des lieux honnête de notre histoire et de nos avancées, alors le portrait est finalement peu flatteur.

A lire aussi : On en sait un peu plus sur le signal WOW

La Terre, joyau de l’univers ?

Nous passons en effet le plus clair de notre temps à massacrer ou à asservir notre prochain, pour des raisons stupides et sans doute incompréhensibles pour une autre espèce que la nôtre.

Nos sociétés les plus avancées, de leur côté, sont fondamentalement inégalitaires. Les riches s’enrichissent, les pauvres s’appauvrissent et les femmes ne touchent toujours pas le même salaire que les hommes, tout ça à cause d’un pénis.

Alors c’est vrai, nous avons inventé des choses et notre espèce a ainsi donné naissance à de nombreuses technologies. Comme l’électricité, par exemple, ou même le nucléaire, Internet, les réseaux sociaux et les cryptomonnaies, sans oublier la roue et le feu. Mais soyons clairs, ces technologies ne revêtent aucun intérêt pour une espèce capable de voyager à travers les systèmes stellaires.

Il reste donc la question des ressources. Nous sommes tous très fiers de notre planète, du moins lorsque nous ne nous évertuons pas à la détruire, et il nous paraît donc logique que des aliens franchissent des années-lumière pour nous la voler. Nous en avons même fait des films.

A lire aussi : Le signal extraterrestre repéré dans notre galaxie se répète

Si les extraterrestres ne nous ont pas contactés, c’est peut-être parce qu’ils n’ont aucun intérêt à le faire

Mais là encore, on peut s’interroger. Avec les études de ces dernières décennies, nous savons que l’eau est beaucoup – mais alors vraiment beaucoup – moins rare que nous ne le pensions. La Lune abriterait des poches de glace, de même pour Mars. Et sur certaines lunes de notre système, comme Europe ou Encelade, ce serait même des océans entiers qui se cacheraient dans leurs profondeurs.

Le système solaire n’étant pas unique en son genre, on peut imaginer que l’eau est aussi très courante dans les autres systèmes. Et donc qu’il existe beaucoup de planètes comme la nôtre. Alors, à quoi bon s’échiner à envoyer des colons par delà les systèmes ?

Et au final, on pourrait résumer l’idée de la façon suivante.

Si les extraterrestres ne nous ont pas encore contacté, c’est peut-être tout simplement parce qu’ils n’ont aucun intérêt à le faire. Mais bien sûr, cette idée n’est pas très plaisante pour une espèce orgueilleuse comme la nôtre.

Mots-clés extraterrestres