Pourquoi les USA sont vulnérables face aux catastrophes naturelles ?

Au cours de l’année 2017, trois grands cyclones ont ravagé certaines régions des États-Unis d’Amérique. Le monde entier a pu constater le désarroi de cet immense pays face aux conséquences des passages de ces cyclones.

Des observateurs ont déjà leurs théories sur le sujet, mais les résultats des observations ne sont pas vraiment encourageants. Les autorités cherchent à améliorer les choses actuellement.

La bonne nouvelle est qu’on sait maintenant pourquoi ce pays est si vulnérable lorsque viennent les saisons critiques. Si l’on se fie aux dires des experts, l’agglomération américaine est mal répartie, les citoyens ont du mal à accéder aux secours et les secours peinent à faire leur travail.

Maintenant que les scientifiques ont mis en exergue les problèmes territoriaux des États-Unis, le gouvernement américain va pouvoir agir pour tenter d’améliorer les choses.

Les villes américaines sont mal réparties

Selon les observateurs, il y a 10 zones métropolitaines aux USA et 7 d’entre elles se trouvent sur les zones côtières. De ce fait, en cas de cyclones ou d’autres catastrophes naturelles, ces villes et leur population ne sont pas épargnées. Selon les chiffres officiels, près de 60 millions de personnes vivent sur les côtes américaines et peuvent se trouver en situation de détresse totale lorsque la nature frappe.

Il faut aussi noter le fait que près de 5 millions d’Américains sont des insulaires et ils ne sont guère épargnés en temps de crise. Ils risquent d’être frappés par les éruptions volcaniques et les tsunamis en plus des cyclones auxquels ils sont habitués.

Enfin, certaines villes américaines très peuplées sont aussi victimes de tremblement de terre.

Les ressources d’urgence sont assez compliquées à gérer

Les experts ont relevé le fait qu’en cas de catastrophes naturelles, quelle que soit leur nature, les citoyens ont du mal à accéder aux soins d’urgence et aux produits de première nécessité. De même, compte tenu de la densité de la population dans les zones à risque, les secours peinent à venir à la rencontre des sinistrés.

Par ailleurs, les fonds d’urgence sont eux aussi assez difficiles à accéder étant donné que le gouvernement américain limite la somme que chaque citoyen peut retirer en cas d’urgence, ce qui est particulièrement problématique. Même les hôpitaux peinent à gérer les situations d’urgence puisque les aides tardent à venir.

Maintenant que les spécialistes connaissent les failles du système américain en ce qui concerne la gestion des ressources en cas de catastrophes, il ne reste plus qu’à découvrir les mesures que le gouvernement américain va prendre.