Une étude a révélé pourquoi notre cerveau est si puissant

Des neuroscientifiques de l’Université du Queensland (UQ), en partenariat avec ceux du Mater Hospital et du Royal Brisbane and Women’s Hospital, ont étudié le fonctionnement du cerveau humain. Ils ont pu démontrer que celui-ci possède une puissance de traitement exceptionnelle, ce qui nous permet d’être plus créatifs et plus intelligents que les autres mammifères. Cette performance s’expliquerait par les différences dans la structure et la fonction de nos neurones.

Image 3 D du cerveau humain et de l'activité des neurones.

La cognition est gérée essentiellement au niveau du néocortex, composé majoritairement de neurones pyramidaux. Or, la structure globale du néocortex humain est similaire à celle des autres mammifères. Les chercheurs américains ont suggéré que la puissance du cerveau humain s’explique par les changements dans la structure et la fonction de nos neurones.

Ils ont expliqué dans un article paru dans la revue Cell Reports que cette particularité neuronale est à l’origine de la capacité de traitement accrue du cerveau humain.

Une étude comparative du cerveau humain avec ceux de rongeurs

Le professeur Stephen Williams du Queensland Brain Institute (QBI) et son équipe ont étudié les propriétés électriques des neurones pyramidaux du cerveau humain et de ceux de rongeurs. Ces neurones pyramidaux jouent un rôle primordial dans les communications neuronales. Ils sont capables de traiter plusieurs informations à la fois grâce à un réseau dendritique très développé.

Les neuroscientifiques ont alors comparé les enregistrements électriques au niveau des corps cellulaires et des dendrites de ces cellules nerveuses. Ils ont pu observer des tranches de tissus vivants à partir de petits blocs de néocortex humain prélevés sur des patients qui ont subi une opération du cerveau. Ces derniers ont été traités soit pour une épilepsie réfractaire, soit pour des tumeurs cérébrales.

Les neurones humains sont les plus développés

Les données récoltées ont permis aux chercheurs de conclure que les neurones pyramidaux des humains et des rongeurs partagent les mêmes propriétés biophysiques fondamentales. Toutefois, la capacité de calcul des neurones pyramidaux humains est bien plus développée. L’architecture de leurs arbres dendritiques est plus importante et plus complexe que celles des autres mammifères.

Ainsi, on comprend mieux pourquoi les humains sont plus intelligents. Cette découverte ouvre la voie à une meilleure compréhension de la manière dont l’activité électrique du cerveau humain est perturbée en cas de maladie. Cela aiderait à mieux comprendre les changements fonctionnels qui se produisent dans des conditions telles que l’épilepsie et d’en améliorer le traitement.

SOURCE : SCITECHDAILY

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.