Les utilisateurs d’un VPN poursuivis par les producteurs d’un film

Les producteurs du film « La Chute du Président » (Angel Has Fallen) ont déposé plainte contre des utilisateurs du service VPN Private Internet Access (PIA). Une action en justice qui risque d’aller loin en dépit du fait que ce dernier affirme ne pas être en possession d’un journal retraçant l’identité et les activités de ses membres.

Dans le but de protéger notre vie privée sur internet, les experts nous recommandent souvent d’utiliser un VPN (Virtual Private Network [en français, réseau privé virtuel]). Cachant la véritable IP de l’internaute, cet outil est surtout populaire auprès des utilisateurs de sites de torrent. Il permet donc de garder son anonymat sur la Toile. Cependant, il semble qu’il existe une limite dans cette possibilité de cacher son identité. Preuve en est, les réalisateurs du film « la Chute du Président » ont intenté une action judiciaire contre des utilisateurs du VPN Private Internet Access.

Claire Anderson / Unsplash.com

De plus, ils ont réussi à obtenir les adresses e-mail de ces derniers.

17 utilisateurs de PIA poursuivis en justice

D’après Torrent Freak, la plainte que les producteurs du film sorti l’année dernière ont déposée auprès du tribunal du Colorado cible 17 utilisateurs de PIA et d’YTS qui ont téléchargé le fichier « Angel Has Fallen (2019) [BluRay] [720p] [YTS.LT] ». Pour l’heure, leur véritable identité reste à déterminer, mais grâce à YTS, les plaignants ont tout de même réussi à obtenir des informations clés, notamment des adresses e-mail.

Kerry Culpepper, l’avocat qui représente Fallen Productions dans cette affaire, espère retrouver ce détail grâce à une coopération avec les fournisseurs de courrier électronique, les fournisseurs d’accès Internet et d’accès Internet privé, dans le cas présent PIA. Certes, Private Internet Access a déclaré ne conserver aucun journal, mais l’ordre d’un juge pourrait changer la donne…

Un geste conscient

Par contre, il semblerait que PIA n’ait pas reçu jusqu’ici une assignation à comparaître. « Private Internet Access n’a pas encore reçu une assignation à comparaître dans cette affaire. Même si c’est le cas, notre réponse restera la même : PIA n’enregistre pas l’activité des utilisateurs VPN », déclare un porte-parole dans un message adressé à Torrent Freak.

De son côté, l’avocat de Fallen Productions estime que l’utilisation d’un VPN constitue déjà une preuve. « C’est pertinent parce que cela montre qu’ils ont essayé de cacher leurs activités. Cela prouve la conscience du caractère illégal des activités », a-t-il souligné.