Covid-19 : quelques précisions au sujet des décès et des effets secondaires liés au vaccin de Pfizer

Le vaccin développé par Pfizer et BioNTech est actuellement au centre de toutes les discussions. Son utilisation a été autorisée au Canada et à Bahreïn. Les vaccinations ont également commencé au Royaume-Uni. Malgré les déclarations des experts qui se veulent rassurantes, de nombreuses personnes refusent encore de se faire injecter le fameux vaccin. Qui plus est, les publications qui inondent les réseaux sociaux depuis quelques jours ne contribuent pas à en donner une bonne image.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs utilisateurs ont partagé des publications qui sont loin de faire les éloges du vaccin de Pfizer. Si on se fie à ces posts, il aurait de graves effets négatifs sur la santé. L’une de ces publications rapporte les décès de 6 personnes durant la dernière phase des essais cliniques. Une autre fait état de 4 cas de paralysie faciale de Bell après l’injection du vaccin.

Crédits Pixabay

Aujourd’hui, on fait le point sur ces informations pour séparer le vrai du faux.

Des décès qui ne sont pas liés directement au vaccin de Pfizer

44 000 personnes ont participé à la dernière étape des essais cliniques du vaccin de Pfizer. Sur ces 44 000 volontaires, 6 sont décédés. Deux d’entre eux ont reçu le vaccin. Les quatre autres se sont vus injecter un placebo à base de sel et d’eau. Aux Etats-Unis, l’Agence de contrôle des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a publié un rapport qui détaille les circonstances de ces décès.

On apprend que l’une des personnes qui ont reçu le vaccin a eu une attaque cardiaque 62 jours après l’injection de la seconde dose. Elle a perdu la vie trois jours après. La deuxième personne est décédée d’une artériosclérose trois jours après avoir reçu la première dose du vaccin. L’un des patients ayant reçu un placebo est mort d’un infarctus du myocarde. Un autre est décédé des suites d’une attaque hémorragique. Les deux autres participants restants sont morts de causes indéterminées. Dans son rapport, la FDA a conclu qu’aucun élément tangible ne permettait de relier ces décès au vaccin.

A lire aussi : Covid-19, Moderna commence à tester son vaccin sur les ados

Quid de la paralysie faciale de Bell ?

La FDA s’est également concentrée sur les 4 cas de paralysie faciale de Bell observés après l’injection du vaccin. Dans son rapport, elle explique que ces anomalies ne peuvent pas être directement imputées au vaccin de Pfizer.

« Bien que la base de données de sécurité ait révélé un déséquilibre des cas de paralysie de Belle, la relation de cause à effet n’est pas établie en raison d’un faible nombre de cas et d’une fréquence similaire à celle observée dans la population générale. »

A lire aussi : Mais au fait, quels sont les composants du vaccin de Pfizer ?

La FDA recommande toutefois la surveillance des cas de paralysie de Bell une fois que le vaccin sera déployé à une plus grande échelle.

Mots-clés Covid-19