Premier League : des débuts prometteurs pour Amazon

En juin 2018, Amazon a annoncé qu’il avait remporté les droits de diffusions de 20 matchs de la Premier League par saison sur la période 2019-2022. Le monopole de la diffusion de ce championnat n’est donc plus détenu par Sky et BT Sport. Grâce au géant du e-commerce, les matchs de la Premier League seront désormais accessibles légalement sur internet.

En tout, ce sont 60 matchs qui seront diffusés sur Amazon Prime Video entre 2019 et 2022. C’est le mercredi 4 décembre 2019 qu’Amazon a entamé la diffusion simultanée des six matchs de la 15e journée de la Premier League.

crédits Pixabay

Pour une première, on peut dire qu’Amazon s’en est plutôt bien sorti. En dépit de quelques petits problèmes techniques sans grande gravité, le géant du e-commerce a indiqué que la diffusion s’était bien passée.

Des options appréciées par le public

Si la majorité des spectateurs ont été satisfaits par la première diffusion des matchs de la Premier League sur la plateforme d’Amazon, une minorité a critiqué les problèmes de streaming rencontrés lors du visionnage.

D’après eux, il y aurait eu des bugs « à des moments inopportuns » et une désynchronisation des commentaires lors du match.

Toutefois, ces commentaires négatifs ont été éclipsés par les publications des spectateurs qui ont loués les efforts d’Amazon. Le géant du commerce en ligne a mis à leur disposition des fonctionnalités conçues pour leur offrir une meilleure expérience de visionnage. Les téléspectateurs ont notamment pu vérifier les alignements des équipes, rejouer les moments forts des matchs ou encore supprimer les commentaires tout en conservant les bruits du stade.

Un premier essai concluant

En dépit de certaines critiques, on peut dire que pour une première, Amazon s’en est plutôt bien sorti. « Je pense que la réaction du public a généralement était positive. Ils ont intégré des options telles que la possibilité de supprimer des commentaires qui ont beaucoup plu aux fans. » a déclaré Minal Modha, une analyste au sein d’Ampere Analysis.

Malgré cela, Amazon devra redoubler d’efforts pour améliorer les aspects qui lui ont valu des critiques de la part de certains spectateurs. En tout cas, pour ce qui est du sport, le géant du e-commerce ne compte pas en rester là.

Il est a noté qu’Amazon a acheté les droits de diffusion d’une partie des matchs de Roland-Garros en juillet 2019, pour les éditions de 2021 à 2023.