Prenez une pause, venez vous promener dans cette nébuleuse

En explorant l’espace, les chercheurs tombent parfois sur des phénomènes extraordinaires. Dans certains cas, ils arrivent à les immortaliser par des clichés offrant une précision incroyable. Dernièrement, les astronomes ont révélé des images de la nébuleuse Carina prises par le télescope terrestre Gemini Sud, situé dans les Andes chiliennes.

Ces photos de la merveille cosmique, située à 7 500 années-lumière de la Terre, pourraient les aider à en savoir plus sur la formation des étoiles.

Une nébuleuse immortalisée par l'un de nos télescopes

Capture YouTube

La séquence compile des images prises en 2018, montrant le « mur occidental » de la nébuleuse. La région et la structure gazeuse sont illuminées par la lumière brillante des étoiles. Les conditions étaient idéales pour capturer de belles images astronomiques. Les scientifiques voient le phénomène comme une pépinière de jeunes étoiles.

Les astronomes ont publié les résultats de leurs analyses de ces images dans un article publié dans Astrophysical Journal Letters.

Une histoire de création

Dans le document, ils ont souligné que ces rendus ont « un niveau de détail spectaculaire sur une grande surface, et laisse présager de ce que le télescope spatial James Webb devrait réaliser ». Notons que le lancement de ce nouvel observatoire est prévu pour 2021. Pour les astronomes, il s’agit d’une promesse de nouvelles découvertes extraordinaires.

Pour l’heure, ils se sont concentrés sur ce qu’ils pouvaient tirer de ce catalogue exceptionnel de Carina. Patrick Hartigan, un astronome de l’Université Rice qui a dirigé la nouvelle étude, le décrit comme « une histoire de création ». Il a noté que ce sont les premières photos qui montrent avec une telle netteté le processus de la formation des étoiles, dans les régions où se trouvent des étoiles massives.

Le cycle épique de la création des mondes

« Nous voyons une richesse de détails jamais observée auparavant le long du bord du nuage, y compris une longue série de crêtes parallèles qui peut être produite par un champ magnétique, une remarquable onde sinusoïdale presque parfaitement lisse, et des fragments au sommet qui semblent être en train d’être cisaillés du nuage par un vent intense », a expliqué Hartigan.

D’après les chercheurs, toutes les étoiles voient le jour dans ces pépinières stellaires effervescentes. Certaines d’entre elles vagabonderont seules dans l’espace, tandis que d’autres feront le voyage en étant accompagnées. Ensuite, quand une étoile meurt, elle produit un nouveau nuage de particules, et ce serait ainsi que le cycle épique de création des mondes se perpétue.