La presse espagnole refuse la fermeture de Google News

La semaine dernière, nous apprenions que Google News allait fermer ses portes en Espagne, suite à une loi qui souhaitait obliger Google à payer les médias espagnols pour leur présence sur le service. Ne voulant pas payer pour un service qui ne lui rapporte rien directement, Google a préféré quitter le pays, mais voila que la presse espagnole n’est pas d’accord.

Presse espagnole qui est, dans cette affaire, représentée par l’Association des Éditeurs de Quotidiens Espagnols, ou AEDE pour ceux qui n’ont pas le temps. Il s’agit du groupe qui s’est mobilisé en faveur de la loi posant problème à Google, et c’est donc encore ce même groupe qui ne souhaite pas que Google quitte les lieux.

Journaux

L’ironie est intéressante, puisque la presse espagnole semble être en train de se rendre compte que Google News lui rapportait plus que ce qu’elle voulait bien admettre. D’ailleurs, cette prise de conscience est quasiment officielle, le groupe AEDE ayant déclaré que la décision de fermeture de Google News aurait “indubitablement un impact négatif sur les citoyens et compagnies espagnols“.

AEDE va même plus loin encore en critiquant Google une nouvelle fois, pour déclarer que le géant de la recherche avait pris la mouche un peu trop vite et refusé les négociations. Il sera ici difficile de voir si c’est effectivement le cas : la loi est-elle arrivée sans que Google ait le temps d’en placer une, ou bien Google a-t-il refusé les négociations ?

On n’aura probablement jamais la réponse à cette question, mais une chose est sûre : Google News est loin d’être aussi néfaste à la presse que ce que cette dernière veut bien nous faire croire, cette affaire en est la preuve.

Rappelons en effet que Google News est un service entièrement gratuit pour lequel les éditeurs font eux-mêmes la demande d’y apparaître. Si ils font cette demande, c’est bien parce que ce même service rapporte du trafic à ces sites, et donc de l’argent via la publicité qui y est affichée. Il semblerait qu’enfin la presse espagnole ait décidé d’admettre ce fait.

Via | Photo : Daniel R. Blume