Steam : on peut désormais prêter nos jeux à nos amis !

Juste avant l’été, une étrange rumeur a commencé à enfler sur la toile. Valve, de toute sa superbe, s’apprêtait à intégrer le prêt de jeux à son client préféré, et donc à Steam. Intriguant, n’est-ce pas ? Certes, mais la rumeur n’en était finalement pas une et l’éditeur vient ainsi d’officialiser cette nouvelle fonctionnalité ! Baptisée “Family Sharing” dans la langue de Shakespeare, cette dernière va donc vous permettre de prêter vos titres préférés à votre petit frère, à votre grande tantine ou même à vos meilleurs amis. Mais attention, car cela ne va pas se faire sans restriction, bien sûr…

Ce qui n’a rien d’étonnant, en fin de compte. On se doutait bien que Valve n’allait pas nous laisser faire n’importe quoi, mais il semblerait tout de même que cette fonction de prêt soit assez bien pensée. En réalité, elle pourrait même être bénéfique pour les joueurs, certes, mais aussi et surtout pour la firme.

Steam Family Sharing

Le partage de jeux débarque dans Steam, en version bêta toutefois.

Premier point et pas des moindres, le “Family Sharing” sera capable de supporter pas moins de 10 terminaux. Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement que votre Steam pourra tourner sur dix machines différentes, des machines qui pourront fonctionner sous Windows, OS X ou même Linux et qui n’auront pas forcément besoin d’être connectées sur le même réseau. En gros, si vous le souhaitez, votre cousin d’amérique pourra lui aussi accéder à l’ensemble de votre librairie. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact puisque le contenu localisé restera… localisé. Si le titre en question n’est pas disponible aux Etats-Unis, vous ne pourrez pas le partager depuis l’Europe, donc. Et vice-versa.

Un partage restreint… et limité

L’ensemble ? Oui, contrairement à certains bruits de couloir qui ont circulé sur la toile ces dernières semaines, l’utilisateur n’aura pas le choix des jeux qu’il partage. Ce sera donc tout, ou rien. Mais attention, parce que ce n’est pas encore terminé. Non, la plus grande restriction de ce système, c’est que ces accès ne seront pas simultanés. Autrement dit, il ne sera pas possible d’accéder à votre librairie depuis plusieurs postes en même temps. Chacun son tour, donc. En outre, vous resterez maitre des lieux et si vous décidez d’ouvrir votre librairie alors qu’elle est utilisée par un tiers, ce dernier sera automatiquement déconnecté au bout de quelques minutes.

A moins, bien sûr, qu’il ne décide d’acheter le jeu pour le transférer dans sa propre librairie. Et c’est finalement là toute la beauté de la chose. Si le “Family Sharing” vous permettra de tester des jeux avant de les acheter, il va surtout donner la possibilité à Valve de vous faire saliver d’envie et, à terme, de vous donner envie de sortir votre carte bleue.

Et au final, on se dit que cette fonctionnalité est peut-être plus intéressante pour lui, que pour nous.

Mots-clés steamvalve