Prise en main du Nokia Lumia 1020

Officialisé l’été dernier, le Nokia Lumia 1020 a fait couler beaucoup d’encre et c’est plutôt logique puisque ce dernier s’impose comme l’un des meilleurs photophones du marché avec un capteur atteignant les 41 millions de pixels. Proprement ahurissant, c’est certain et c’est précisément ce qui m’a poussé à envoyer un mail à Nokia afin d’obtenir un exemplaire en prêt. Ce dernier est arrivé en fin de semaine dernière dans mon laboratoire top secret et vous allez ainsi pouvoir découvrir un peu plus bas dans l’article mes premières impressions à son sujet.

Nokia a toujours eu un penchant pour la photo, c’est un fait, et la firme a été l’un des premiers constructeurs du marché à équiper ses téléphones portables d’un capteur et d’une optique dignes de ce nom. Tout le monde se souviendra du N97, c’est certain. Le Lumia 1020 profite directement de tout le savoir-faire de ce dernier en la matière, et il a donc été pensé pour pouvoir se substituer à nos bons vieux compacts numériques.

Nokia Lumia 1020 : photo 1

Le Nokia Lumia 1020 vu de face. Massif, mais joli.

Caractéristiques Techniques

Comme à l’accoutumée, on va commencer par rappeler brièvement les caractéristiques techniques du terminal. Si le Lumia 1020 n’est certainement pas le smartphone le plus puissant du marché, il s’en sort assez bien quand même :

  • Ecran AMOLED ClearBlack TrueColor de 4.5 pouces.
  • Résolution de type WXGA, 1280×768.
  • Densité de pixel de 334 ppp.
  • Processeur double coeur Qualcomm Snapdragon S4 cadencé à 1.5 GHz.
  • 2 Go de mémoire vive.
  • 32 Go d’espace de stockage + 7 Go de stockage dans le « cloud » (SkyDrive).
  • Capteur rétro-éclairé PureView 1/1.5″ de 41 millions de pixels.
  • Objectif Zeiss 26mm f/2.2.
  • Flash Xenom, stabilisation optique, zoom haute-résolution x3.
  • Caméra frontale de 1.2 millions de pixels avec objectif grand angle f/2.4.
  • Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p ou en HD 720p.
  • Port Micro USB 2.0, connecteur audio 3.5 mm.
  • WiFi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 3.0, NFC, LTE (1, 3, 7, 8, 20).
  • Batterie de 2000 mAh.
  • Dimensions : 130,4 x 71,4 x 10,4 mm.
  • Poids : 158 grammes.

Contrairement à ce que j’affirme dans ma vidéo de déballage, le Nokia Lumia 1020 n’est pas compatible avec le chargement sans fil, du moins pas en l’état. Le mobinaute devra investir dans une coque spécifique pour pouvoir profiter de cette technologie. Dans une coque, mais aussi dans une station d’accueil, cela va de soi.

En outre, le terminal est livré avec tous les accessoires basiques. On trouvera le câble de synchronisation et de recharge, l’adaptateur secteur, le kit mains libres (aux couleurs du smartphone) et même une dragonne. Le 1020 a été pensé comme un compact numérique et Nokia a donc souhaité mettre les petits plats dans les grands. Si besoin est, il sera également possible d’investir dans d’autres bricoles sympathiques comme le grip additionnel, le chargeur portable ou même l’enceinte à chargement sans fil JBL. Tous les accessoires proposés par Nokia sont indexés sur cette page.

Nokia Lumia 1020 : photo 2

Le Lumia 1020 toujours de face, mais sous un angle différent. Tous les boutons physiques sont situés sur la tranche droite.

Design & Ergonomie

Le Lumia 1020 s’inscrit parfaitement dans la gamme, on a donc droit à une coque flashy aux lignes rectangulaires. Les finitions sont excellentes. La coque joue évidemment la carte du polycarbonate et elle est composée d’un seul tenant. L’écran, lui, est comme posé sur cette dernière. Tout le monde ne sera pas forcément de mon avis mais le 1020 en impose quelque chose de bien.

Sur la face avant du terminal, on va retrouver le logo de la firme, un logo situé au dessus de l’écran, au centre, à côté de la caméra frontale. Vers le bas, on a droit à trois boutons sensitifs propres à Windows Phone, des boutons qui nous permettront de revenir en arrière, d’afficher l’écran d’accueil ou encore de lancer une recherche. En appuyant pendant quelques secondes sur le bouton central, il sera possible de démarrer l’assistant vocal. Le multitâche, lui, peut être atteint en appuyant longuement sur le bouton de retour. Pas de grosses surprises ici, les commandes sont exactement les mêmes que pour tous les terminaux tournant sous la plateforme de Microsoft.

Tous les boutons sont intégrés à la tranche droite du smartphone. Contrôle du volume, mise sous tension, déclencheur, aucun risque d’être dépaysé. La prise casque et la trappe dissimulant la carte SIM se trouvent pour leur part sur la tranche supérieure, à l’exacte opposée du port Micro USB.

Le module photo se trouve à l’arrière de la coque et autant dire que ce dernier attire l’oeil. Il est massif et il regroupe aussi bien l’objectif du terminal que son flash xenon. Il ressort légèrement de la coque, à l’image de ce que l’on trouve sur le 808 PureView. Conséquence directe, le terminal ne pourra jamais reposer à plat et il sera légèrement déséquilibré lorsqu’on le placera sur un bureau ou sur une table.

Attention aux glissades, donc.

Nokia Lumia 1020 : photo 3

La prise casque du Nokia Lumia 1020.

Première Impressions

Elles sont bonnes mais cela n’a rien de surprenant. Le Lumia 1020 m’avait de toute façon tapé dans l’oeil lors de l’annonce de Nokia. Il faut dire aussi que les smartphones embarquant un capteur de 41 millions de pixels ne courent pas les rues. Je n’ai d’ailleurs pas pu résister à l’envie de prendre quelques clichés avec la bête, et j’avoue avoir été littéralement bluffé par leur rendu. Je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet, j’aborderai plus en détails ce point dans mon test, mais je pense que le bougre mérite son titre de meilleur photophone du marché. Sans rire.

Bref, pour l’instant, tout se passe plutôt bien, et je pense que ces prochains jours risquent d’être très très sympathiques.

On termine avec la vidéo de déballage qui va bien.