Mars aussi a son printemps, mais il ne ressemble pas franchement au nôtre

Mars est un objet de fascination pour les chercheurs. Ces derniers tentent de percer ses mystères depuis des années. C’est pour cela que des engins spatiaux tels que la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) ont été placés en orbite autour de cette planète. Depuis 2006, le MRO collecte des images qui permettent d’en apprendre plus sur les changements qui s’opèrent à sa surface.

Grâce à la caméra HiRISE qui l’équipe, cette sonde a pu capturer les changements de saison sur la planète Rouge. En ce moment, l’hémisphère nord de Mars est en train de subir une transition. Elle passe en effet de l’hiver au printemps. Le réchauffement de cette planète durera environ 6 mois.

Crédits Aynur Zakirov – Pixabay.com

Le MRO enregistre actuellement les premiers signes de cette transition.

Une saison marquée par la sublimation du dioxyde de carbone

Sur Terre, l’arrivée du printemps est marquée par l’éclosion des fleurs et l’apparition des premiers rayons de Soleil. Sur Mars, les choses sont complètement différentes. Le début du printemps martien se traduit par la fonte des glaces de dioxyde de carbone.

Au lieu de passer par un état liquide, cette glace dite « sèche » se transforme directement en vapeur de dioxyde de carbone. Il s’agit du phénomène de sublimation. Cela peut se produire à différents endroits de la planète.

A lire aussi : On va bientôt pouvoir entendre Mars

Un phénomène qui se répand progressivement

Le printemps se propage progressivement sur Mars. La répartition des vapeurs de dioxyde de carbone à sa surface est donc inégale. Elle se fait en fonction des moments auxquels les différentes régions de la planète sont touchées par les rayons du Soleil. Le MRO n’a perdu aucune miette de ce spectacle.

Les images capturées par la sonde montrent une évaporation de gaz qui est accompagné de débris sombres. D’après les chercheurs, il s’agit de sable foncé. En effet, pendant la période hivernale, le gaz de dioxyde de carbone est piégé entre de la glace et du sable. Une fois réchauffé par les rayons du Soleil, il s’échappe en s’évaporant. Durant ce processus, il emporte du sable avec lui. Ce mélange se répand à la surface de la planète.

A lire aussi : Mars n’est pas une planète si morte que ça

Décidément, Mars n’a pas fini de nous étonner. Il y a quelques années de cela, les chercheurs avaient découvert qu’il y avait également des chutes de neige de dioxyde de carbone dans sa région polaire Nord.

Mots-clés mars