Prise en main de la Samsung Galaxy Tab S 10.5

Samsung a récemment inauguré une nouvelle gamme de tablettes tactiles, une gamme que le constructeur a souhaité présenter à la presse et aux blogueurs hier lors d’une soirée organisée à la capitale. Si votre humble serviteur a eu l’occasion de s’amuser avec le plus petit des deux modèles, il a aussi passé quelques temps en compagnie de la Galaxy Tab S 10.5. Pas très longtemps, hein, mais suffisamment pour m’en faire une idée, et pour tourner une petite vidéo dans la foulée.

Ne vous méprenez pas, cet article n’a pas pour vocation à être pleinement exhaustif et à vous présenter toutes les particularités et toutes les spécificités de cette drôle de tablette. Ce n’est pas en quelques minutes qu’on peut tout savoir d’un produit. Il vaudra mieux le prendre pour une simple mise en bouche, donc. Ou un apéritif. Oui, un apéritif avec de l’alcool, et des cacahouètes.

Samsung Galaxy Tab S 10.5 : image 1

La Samsung Galaxy Tab S 10.5 ressemble comme deux gouttes d’eau aux autres tablettes du constructeur, du moins de face.

Caractéristiques Techniques

Si vous venez de passer sur la prise en main de la Galaxy Tab S 8.4, alors c’est sûr, ces quelques lignes ne vont pas vous apprendre grand chose de plus. Et pour cause puisque les deux ardoises partagent à peu de choses près la même fiche technique.

Plus concrètement, la belle embarque un écran Super AMOLED de 10,5 pouces capable d’afficher une résolution en 2560×1440, pour une densité de pixels de 287 ppp. Sa dalle a l’air d’être de très bonne qualité, avec des noirs profonds et des couleurs assez vives.

Elle est propulsée par un processeur Exynos 5 constitué de huit coeurs. Attention cependant parce que la puce se compose en réalité de quatre coeurs cadencés à 1,9 Ghz et de quatre coeurs cadencés à 1,3 GHz. Les premiers se chargeront des tâches les plus gourmandes, tandis que les seconds se concentreront sur les applications les plus basiques. Derrière, il faudra aussi compter sur 3 Go de mémoire vive.

Tout comme sa petite soeur, la Galaxy Tab S 10.5 a droit à 16 Go de stockage, avec un port pour cartes micro SD. Ce dernier acceptera des cartes de 128 Go au maximum. Plutôt chouette, surtout pour ceux qui ont une très grosse… librairie musicale, ou une énorme vidéothèque.

La partie photo est assurée par un capteur principal de 8 millions de pixels, avec flash et zoom digital 4x. Il pourra enregistrer des vidéos en 1080p si besoin est. Même chose pour la caméra frontale de 2,1 millions de pixels.

Là dessus, la tablette a aussi droit à une puce WiFi 802.11 a/b/g/n/ac, à du Bluetooth 4.0, à une puce GPS et à une batterie de 7 900 mAh. Si l’on en croit les estimations de Samsung, elle pourra tenir 139 heures en lecture musicale, 12 heures en lecture de vidéos et 9 heures pour un usage web.

Inutile de préciser qu’elle pourra faire tourner n’importe quelle application, et n’importe quel titre. Avec de telles spécifications, ça tombe franchement sous le sens.

Samsung Galaxy Tab S 10.5 : image 2

Une vue rapprochée de la tablette.

Design & Ergonomie

Passons maintenant aux lignes de l’ardoise. Ce n’est pas compliqué, elle ressemble en tout point à sa petite soeur, à ceci près qu’elle a été pensée pour être utilisée… à l’horizontale, et donc au format paysage.

Au dessus de l’écran nous retrouverons ainsi le logo de la marque, et les différents capteurs embarqués. Les capteurs, mais aussi la caméra frontale. Tout en bas, nous pourrons mettre la main sur le bouton « home » et sur deux boutons sensitifs placés de chaque côté. La Galaxy Tab S 10.5 a elle aussi droit à un lecteur d’empreintes digitales, ce qui ne surprendra pas grand monde.

L’arrière de l’ardoise est recouvert d’une texture similaire à celle du S5, avec d’innombrables petits points. Inutile de préciser qu’elle ne contient aucune particule métallique. Comme à l’accoutumée, Samsung a effectivement opté pour du plastique. Le capteur et son objectif sont intégrés tout en haut, avec un flash dans leur prolongement.

L’ergonomie est plutôt efficace. La prise casque se trouve sur la tranche gauche, la trappe permettant d’accéder à la carte est plutôt à droite. Dans les deux cas, Samsung a intégré une grille dissimulant un haut-parleur juste en dessous.

Sinon, et bien la prise Micro USB est elle aussi placée à droite.

La Galaxy Tab S 10.5 ne met sans doute pas la barre aussi haut que l’iPad Air en terme de design, mais elle s’en sort tout de même assez bien et elle n’est pas déplaisante à regarder.

Samsung Galaxy Tab S 10.5 : image 3

La tranche de la Galaxy Tab S 10.5.

Premières Impressions

Le moment est donc venu de conclure cet article. En tout bien tout honneur.

Il m’est impossible de rendre un réel verdict compte tenu du peu de temps qui m’a été accordé pour tester l’ardoise. Après, tout comme sa petite soeur, elle m’a plutôt fait une bonne impression, et ce même si ces finitions ne m’ont pas franchement conquis.

La faute à cette fameuse coque en plastique ? Pas complètement. Prenez par exemple le LG G3. Lui non plus il n’a pas droit à une coque métallique, son constructeur s’étant contenté de recouvrir son terminal d’une texture imitant l’aluminium brossé. On est donc très loin de ce que proposent HTC ou Sony, par exemple, mais cela ne l’empêche pas d’être très convaincant, et même plutôt joli à regarder.

De mon point de vue, le problème ne vient pas forcément des matériaux utilisés dans sa conception, mais plutôt de cette drôle de texture héritée du S5. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, elle passe plus facilement sur la Galaxy Tab S 8.4 que sur sa grande soeur.