Prise en main de la Sony SmartWatch 3

Sony a présenté la SmartWatch 3 à l’occasion du dernier IFA, mais elle n’est disponible que depuis quelques jours dans le commerce. Un coursier est justement passé à la maison en début de semaine pour me livrer un exemplaire de la montre, et cette dernière m’accompagne depuis quelques heures maintenant. Le moment est donc venu de faire un premier point, en attendant le test complet.

Une fois n’est pas coutume, ce dernier ne sera cependant pas publié sur la Fredzone, mais sur Machineo. Si vous ne voulez pas passer à côté, ce n’est pas compliqué, il suffit de suivre le compte Twitter du site, ou de vous abonner à sa page Facebook / Google+.

Sony SmartWatch 3 : photo 1

La SmartWatch 3 dans son écrin de plastique.

Je sais que ce n’est pas simple de devoir sauter de l’un à l’autre, mais je n’ai pas trouvé mieux pour le moment.

Caractéristiques Techniques

Sans grande surprise, je vais commencer par rappeler brièvement les caractéristiques techniques de la bête histoire de vous rafraîchir la mémoire. Et même de nous rafraichir la mémoire, d’ailleurs.

La SmartWatch 3 s’aligne sur la plupart des montres concurrentes avec un écran doté d’une diagonale de 1,6 pouces, pour une résolution en 320×320. Elle est propulsée par un processeur constitué de quatre coeurs cadencés à 1,2 GHz, avec 512 Mo de mémoire vive et 4 Go de stockage. Sans grande surprise, elle est capable de résister à l’eau et elle profite ainsi d’un traitement IP68.

Attention cependant car si sa fiche technique est proche de celle des autres montres intelligentes du marché, elle a aussi quelques atouts dans sa manche et elle a ainsi la bonne idée d’intégrer… un GPS. Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement que vous n’aurez pas besoin de prendre votre téléphone pour aller courir.

La montre se suffira effectivement à elle-même et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Même chose pour son autonomie qui devrait monter à deux jours là où la plupart des appareils de ce type sont rarement capables de tenir plus d’une journée complète.

Côté prix, il faudra compter environ 229€ pour en profiter. Sachez en outre que la belle se décline actuellement en deux coloris : noir ou jaune. Le choix est mince, mais il sera parfaitement possible de changer son bracelet à la volée.

Sony SmartWatch 3 : photo 2

La SmartWatch 3 sur son piédestal.

Sony SmartWatch 3 : photo 3

Pareil, mais dans l’autre sens.

Design & Ergonomie

La SmartWatch 3 se rapproche davantage d’une montre de sport que d’une montre classique et elle se situe finalement aux antipodes de ce que proposent LG et Motorola avec la G Watch R et la 360. Sony a donc fait le choix de se distinguer de ses concurrents.

Esthétiquement parlant, elle est plutôt neutre et elle se mariera finalement avec la plupart des tenues. Surtout avec son bracelet noir, en fait. Pour le reste, il faut avouer qu’elle est aussi assez encombrante. Si vous avez le poignet fin, cela risque de poser problème mais c’est peut-être juste une question d’habitude.

Point amusant, Sony a repris exactement le même concept qu’avec le SmartBand SWR10 (et SWR30). Le cadran et le bracelet sont totalement indépendants l’un de l’autre et il est parfaitement possible d’extirper la montre de son logement pour l’accrocher sur un autre bracelet vendu par la firme.

A terme, nous devrions d’ailleurs avoir le choix entre plusieurs couleurs et plusieurs motifs.

Le bracelet est fait de silicone et il est assez doux au toucher. En outre, le constructeur n’a pas cherché midi à quatorze heures et il a opté pour une taille unique. Tout va donc reposer sur le fermoir, c’est effectivement lui qui va nous permettre d’adapter la montre à la taille de notre poignet.

Nous devrons simplement décaler la partie métallique dans un sens ou dans l’autre, en la fixant à l’un des trous percés dans le plastique.

Je n’en ai pas encore parlé mais la SmartWatch 3 ne comporte qu’un seul bouton, placé sur la tranche droite. Il nous servira à accéder aux paramètres et aux applications tierces, ou même à éteindre / redémarrer l’appareil.

Le connecteur est placé à l’intérieur de la montre, sous une languette en plastique. Sony a eu l’intelligence d’opter pour un format générique et un câble micro USB suffira pour recharger la montre.

Résultat des courses, nous n’aurons pas à nous trimballer avec dix câbles différents et ça fait vraiment du bien.

Sony SmartWatch 3 : photo 4

La SmartWatch 3 en main.

Sony SmartWatch 3 : photo 5

Pareil, mais sous un angle légèrement différent.

Premières Impressions

Elles sont plutôt mitigées. La montre est jolie à regarder, mais elle est aussi loin d’être discrète et ce n’est pas facile de s’habituer à sa présence. Ceci étant dit, je ne porte jamais de montre alors ceci explique sans doute cela.

Quoi qu’il en soit, j’aime beaucoup le concept du bracelet interchangeable parce qu’il ne sera pas nécessaire d’utiliser des outils spécifiques pour le changer. Ni même d’aller rendre visite au bijoutier du coin.

Je n’ai pas encore exploré toutes les fonctions de la montre, mais je peux au moins vous dire que son écran est franchement dément. Sony n’a vraiment pas fait les choses à moitié et la couche tactile est à la fois sensible et réactive. Pas besoin d’insister, un simple effleurement suffit.

L’autonomie me paraît correcte elle aussi. J’ai réussi à dépasser les deux jours avec une seule charge, donc c’est plutôt prometteur.

Voilà pour mes premières impressions. Si vous avez des questions, c’est le moment de les poser. On termine avec la vidéo de prise main, aux couleurs de Machineo.